29 octobre 2020

Notabilitecd.info

Votre Magazine d'Infos en ligne

Exclusivité: Dr De-Joseph KAKISINGI M, l’un des oiseaux rares de l’année plébiscité par l’ONG IRD-GL

7 min read
Médecin pour une communauté au cœur de la pauvreté

Il arrive à St Vincent et trouve un petit centre à l’avenir incertain.

Il décidera d’y consacrer toute son énergie pour le moderniser et répondre aux besoins en santé des populations à faible revenus

Très vite il se distingue par la qualité de son travail et la passion pour ce qu’il fait. Cela va attirer l’attention de certaines personnalités scientifiques vers lui

Il transforme le petit hôpital en centre de formation international : des professeurs italiens et américains adhèrent à sa vision et s’engagent comme formateurs

Il y développe un petit laboratoire galénique pour réduire l’usage des médicaments pirates : ce petit labo qui à partir des principes actifs importés de l’Italie produit des médicaments en comprimés, capsules, gel et pommade pour usage interne de l’hôpital

Il modernise les services en équipant l’hôpital des appareils modernes et en ouvrant des nouveaux services

Il développe le service de gynécologie et chirurgie sous la supervision des grands professeurs occidentaux : Prof O ’Sullivan et Gabrio Zacchè, un service d’imagerie sous la supervision du primario Luigi Molani, un service de médecine interne sous la supervision de Renato Botura et Paolo Costa tous chef de chair dans leurs hôpitaux et un service de néonatologie sous la supervision du Dr Fasolato, chef de chair de néonatologie, un service d’urgences sous la supervision de Dr Sylvia Gleason, etc….

Très vite l’hôpital se transforme en lieu d’échanges scientifiques avant de devenir une plateforme d’échange entre hôpitaux, ce qui permet un échange des stagiaires entre les hôpitaux européens, les universités Américains et l’hôpital St Vincent. L’hôpital st Vincent devient le premier hôpital privé à envoyer ses médecins et infirmiers en formation dans différents hôpitaux en Italie et aux USA et recoit également des stagiaires et formateurs en provenance d’Italie et des USA

Sous le leadership du Dr De-Joseph, cette collaboration avec les professeurs et médecins italiens et américains aboutit au jumelage entre CH St Vincent et les hôpitaux Carlo Poma (hôpital provincial de Mantou Itallie) Fondazione Mazzali et l’Université de l’Ohio.

Il négocie et obtient la formation de ses médecins dans des grands hôpitaux en Italie

De ses différents contacts, il met en place un concept qui aboutit au développement de la télémédecine

Avec toutes ses connexions, il convainc 12 médecins et professeurs pour développer un réseau de consultation et formation à distance.  La consultation se faisait en différé mais à partir du mois d’octobre, il va être possible de se faire consulter à distance en temps réel

Soucieux d’apporter les soins aux plus vulnérables, il met en place des mécanismes pour rendre les soins accessibles à tous. Il supprime l’exigence de payer la caution avant de soigner les malades comme cela est de pratique dans tous les hôpitaux. Cela permet de gagner un précieux car le malade n’attend plus d’être sérieusement atteint avant de venir à l’hôpital. Son hôpital se transforme alors en un hôpital de premier recours pour la population pauvre. Il met également en place un système de paiement échelonné des soins médicaux car il découvre que la pauvreté de la population ne lui permet pas de payer les couts de soins. Les familles vivent au jour le jour. En maintenant un responsable de famille à l’hôpital parce qu’il n’est pas capable de payer sa facture, on lui prive même de cette possibilité de trouver de l’argent pour payer et cela devient un cercle vicieux.  Il invente le concept du contrat patient-hôpital. Le patient est autorisé à sortir sans avoir payé sa facture parce qu’incapable, il négocie un échéancier de payement au rythme soutenable par ses capacités financières et un accord est conclu avec l’administration de l’hôpital. Ce système a permis de sauver beaucoup de vies qui auraient pu être perdues par faute de moyen pour se faire soigner.

Toujours soucieux de la santé de plus pauvres, il a créé un dispensaire dédié aux vieillards abandonnés et a remis sa gestion au curé de la paroisse de Nguba

Ouverture et équipement d’un dispensaire pour les personnes de troisième âge

Il organise régulièrement des cliniques mobiles pour s’occuper des malades délaissés et sans moyens

Le social de son personnel le préoccupe au plus haut point. Il se bat pour améliorer les conditions de vie de son personnel et le traite avec dignité. Il intervient directement dans l’appui à la scolarité des enfants du personnel et dans leur social. Il est toujours présent aussi bien pendant les moments heureux que malheureux.

Un leadership qui va au délà de l’hôpital St Vincent

Au-delà de l’hôpital, il a un esprit vaste et soucieux du bienêtre de plus pauvres

Il a créé l’organisation SAD avec laquelle il a obtenu des résultats formidables dans l’autonomisation de la femme et la sécurité alimentaire

Il met en place une structure pour l’encadrement des jeunes et monte un studio d’enregistrement pour la promotion des artistes locaux

Travailler avec les communautés pour un développement endogène.  Son organisation planifie, exécute, évaluer et obtient le résultat final avec la communauté bénéficiaire

Les bénéficiaires sont techniquement accompagnés par les moniteurs SAD dans leurs milieux, pour le renforcement et sui t l’évolution de leurs activités champêtres

Les survivantes des violences sexuelles prises en charge par SAD, bénéficient de formations afin de produire plus sur des petits espaces en bénéficiant des différentes techniques et pratiques culturales

Elles suivent les formations sur la fabrication artisanale des savons en vue d’assurer leur autonomisation financière pour aboutir à l’auto-apprise en charge.

La couture est l’une des AGR, les plus demandées par bénéficiaires, ainsi que les survivantes des violences sexuelles prises en charge par SAD. Un atelier de formation est fonctionnel dans les locaux de SAD et s’appelle atelier HOPE : les jeunes filles mères et les survivantes des violences sexuelles y apprennent des cours de coupe et coutures et à la fin de la formation, elles sont dotées de kit pour l’ouverture de leurs propres ateliers.

Appui aux AGR, à Bunyakiri dans le Kalehe, à Mwenga et kavumu avec octroie du fonds aux familles à faibles revenus et relance d’une activité génératrice de revenue. Il développe le concept de « l’agriculture et élevage à base familiale » par la mise en place des crédits rotatifs des bétails. Pour l’année 2019-2020 : 260 ménages ont bénéficié de ce crédit bétail.

Son implication dans la lutte contre la COVID-19

Sa lutte contre la propagation de la covid-19 dans notre ville n’est plus à démontrer.  Cela lui a déjà valu d’être proclamé « local Heroes » par le réseau mondial Charte pour le changement

Il est impliqué aussi bien dans la sensibilisation que dans la distribution gratuite des masques au plus démunis et femmes vulnérables qui sont les plus exposées. On le voit avec son équipe distribuer des masques dans des marchés, aux femmes vendeuses ambulant, et aux vieillards. Il se met en première ligne avec SAD dans l’éducation de la population sur le risque lié à la covid et les mesures barrières. Il forme les médias locaux et produit régulièrement avec le groupe « Hope and Peace voices » des sports, des émissions de sensibilisation, des sketch radiophoniques. Son action a permis d’épargner des milliers de vies. Il s’engage activement avec l’appui du mouvement Bukavu for Bukavu dans la protection du personnel soignant contre la contamination de la covid en distribuant de kits de protections individuelle aux personnels soignants de centre de santé de la ville de Bukavu et la distribution des kits de lavage de main et de détection (thermoflas) à plus de 30 écoles de la ville de Bukavu.  Son action a permis de limiter la propagation de la covid dans la ville et toute la province.

Il n’est pas possible de finir dans ce petit article tous les bienfaits qu’il fait à la communauté. La communauté est unanime quant à son sens élevé d’humanisme et son amour pour le prochain.

Signalons que le Dr Joseph KAKISIMBI vient d’être plébiscité par IRD-GL et lauréats au prix awards 2020 de l’IRD-GL pour  avoir développé le jumelage avec les hôpitaux occidentaux, en créant un réseau des médecins italiens et américains de saint Vincent à travers une télé médecine (une innovation dans la province). Modernisé et ajout d’autres services et spécialité à l’hôpital St Vincent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | conception et design Gilbert Jules