16 avril 2021

NOTABILITECD

VOTRE SITE D'INFOS EN LIGNE

À la Une: le gouvernement de l’Union sacrée

3 min read

Bientôt le gouvernement de l’Union sacrée, l’exécutif qui sera dirigé par Sama Lukonde en remplacement de l’équipe de Sylvestre Ilunga Ilunkamba, le Premier ministre sortant. Les journaux de Kinshasa se sont focalisés sur cet événement très attendu.

« Sama Lukonde sera pascal » titre le journal Le Soft International. Pour ce périodique, Face à l’intox, Kitenge Yezu (le Haut-Représentant du président de la République) est monté au front réclamant le micro au tout début de la semaine. Signe, explique le journal, que la parole du premier ministre Jean-Pierre Sama Lukonde Kyenge jeudi 18 mars 2021 au sortir de sa rencontre avec le Président de la République, à la Cité de l’Union Africaine, n’avait pas désactivé des officines, une part de l’opinion quand les réseaux sociaux faisaient part de renoncement… Une communication mathématique, millimétrée, tranchée au couteau de l’Organe Oracle comme on le nomme dans le cercle restreint, installé désormais dans son rôle, commente Le Soft International avant de se risquer plus loin dans les mêmes colonnes : « Certains parient logiquement sur un Sama Lukonde pascal après des réunions de conciliation qui n’ont pas arrêté ces derniers jours nécessitant de très longues heures. ».

Le quotidien Le Potentiel, pour sa part, titre : « Les contraintes inédites retardant la sortie du gouvernement Sama Lukonde ». Selon ce journal, Au-delà des spéculations sur le retard, il s’avère que plusieurs pesanteurs ont miné la publication de l’équipe devant remplacer celle déchue de Sylvestre Ilunga Ilunkamba. De la quête acharnée des postes ministériels des acteurs de l’Union sacrée de la Nation à la représentativité des femmes, en passant par le critère de solidarité pour certaines couches sociales, les personnes vivant avec handicap et les jeunes, soient représentées au sein du nouveau gouvernement, sont autant de paramètres à gérer à la sortie sans doute imminente du nouvel exécutif national, soutient Le Potentiel, journal qui ne se doute pas qu’il n’y aura que peu d’élus sur la multitude de candidats.

Sous le titre « Sales temps pour major Carine Lokeso », Le Phare, un autre quotidien, rend, de son côté, compte du retournement de la situation dans le procès sur le meurtre de l’activiste pro démocratie Rossy Mukendi abattu en février 2018 à l’entrée de l’église Saint Clément de Lemba, à Kinshasa. C’était lors d’une manifestation appelée par le Comité laïc de coordination pour réclamer la tenue des élections. Commissaire supérieure adjointe de la police nationale congolaise, Carine Lokesso est déférée depuis jeudi 1er avril devant la Cour militaire de garnison de Matete pour répondre de deux infractions, à savoir violations de consigne et meurtre de Rossy Mukendi Tshimanga. Appelée tout d’abord comme témoin, major Carine Lokeso a été transformée en prévenue, poursuivie pour meurtre en participation criminelle avec le brigadier Tokis Nkombo qui était sous ses ordres, précise le journal Le Phare.

Enfin, le journal La République annonce la destitution du gouverneur de la province du Kasaï Oriental. Jean Maweja Muteba qui est membre de l’UDPS, le parti présidentiel, a été accusé de mauvaise gestion, d’incompétence et d’avoir créé plus d’une centaine d’emplois fictifs dans son cabinet, écrit La République tout en précisant que sur 17 votants, 13 députés se sont prononcés pour. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Creats by by EVOLUDIA ASBL.