21 janvier 2021

NOTABILITECD

VOTRE SITE D'INFOS EN LIGNE

Affaire 7 millions pour l’organisation du congrès, Mamba demande à Kabund de démissionner

3 min read

Le premier Vice-Président de l’Assemblée nationale se trouve désormais sur une chaise éjectable. Jean Jacques Mamba vient donner un ultimatum de 48 heures à Jean Marc Kabund pour démissionner de son poste de 1er Vice-Président de la Chambre basse du Parlement.

Dans une correspondance, cet élu de Lukunga, dans la ville de Kinshasa, brandit la menace d’initier une pétition pour la déchéance d e Jean Marc Kabund au Bureau de l’Assemblée si ce dernier fait de la résistance.

Ce député Bembiste reproche au président intérimaire de l’UDPS d’avoir jeté le discrédit à l’institution Parlement pour avoir déclaré sur les ondes de Top Congo que l’organisation du congrès coûterait 7 millions de dollars.

Pour lui, ” Kabund n’est ni digne, ni à la hauteur ” pour occuper le poste de premier Vice-Président de l’Assemblée nationale.

Jean Jacques Mamba accuse Kabund de se comporter en militant alors qu’il occupe un grand poste au Bureau de la deuxième institution du pays.
L’ancien porte-parole du MLC affirme que selon ses investigations, l’organisation d’un congrès coûte moins de 2 millions de dollars.

Rappelons que Jean Jacques Mamba avait demandé dans une correspondance à Jean Marc Kabund de fournir des explications et les preuves de 7 millions sortis du Trésor public pour l’organisation du congrès.

Conformément à l’article 31 du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale, Jean Jacques Mamba doit récolter 50 signatures soit un dixième de députés pour déclencher le processus de la déchéance du premier Vice-Président de l’Assemblée nationale.

Lamuka, le regroupement politique dont le MLC de Jean Jacques Mamba fait partie n’a pas la majorité pour déchoir Kabund de son fauteuil de 1er Vice-Président de l’Assemblée nationale.

Pour faire aboutir sa démarche, l’élu de Lukunga devra coaliser avec les députés du FCC qui forment une Majorité absolue au niveau de la Chambre basse du parlement congolais.

La politique étant un jeu d’intérêt, le parti de Bemba avait dans un passé récent composé avec le FCC pour placer Jacques Lunguana au poste de Rapporteur adjoint de l’Assemblée nationale.

Si le FCC lève l’option de soutenir la pétition contre Kabund initié par un député du MLC , l’UDPS sera obligé de présenter un autre candidat au poste de 1er Vice-Président de l’Assemble nationale conformément au compromis trouvé entre le FCC et CACH pour partager les postes au Bureau de la Chambre basse du parlement.

Il faut rappeler que les relations entre le FCC et Jean Marc Kabund ne sont pas au beau fixe depuis sa déclaration incendiaire contre les caciques de la famille politique de Kabila dans une matinée politique devant les militants de son parti à Limete.

LE GROUPE UDPS DENONCE UN COMPLOT

En réaction, le président du groupe parlementaire UDPS et Alliés dénonce un complot ourdi contre le président ad intérim de la formation tshisekediste.

Pour Tonny Mwamba, Jean Jacques Mamba est téléguidé par les officines du FCC pour avoir la tête de Jean Marc Kabund.

Pour lui, le député du MLC n’a mené aucune enquête sérieuse pour connaître le coût global de l’organisation du Congrès.

Eric Wemba
mediacongo.net/notabilitecd

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may have missed