4 mars 2021

NOTABILITECD

VOTRE SITE D'INFOS EN LIGNE

Affaire Chebeya-Bazana : Les Congolais Debout exigent l’extradition de deux policiers coauteurs

2 min read

Le mouvement citoyen Les Congolais Débout réaffirme son engagement de lutter pour l’établissement de la vérité dans l’assassinat de l’activiste des droits de l’homme, Floribert Chebeya et son chauffeur, Fidèle Bazana.

Cette organisation de la société civile n’est pas restée indifférente après les révélations de Hergile Ilunga et Alain Kayeye, deux policiers coauteurs de ce double assassinat.

Ces deux éléments de la PNC en exil ont affirmé que Chebeya et Bazana ont été étouffés dans un sac parce qu’ils avaient « un problème avec John Numbi et Joseph Kabila ».

Pour Les Congolais Débout (LCD), Hergile Ilunga et Alain Kayeye doivent être extradés en RDC et répondre devant la justice. En même temps, il exige également l’arrestation immédiate de John Numbi, ancien inspecteur général de la police, cité comme le premier suspect dans cet assassinat.

« Le LCD recommande aux autorités congolaises compétentes et autres partenaires de la justice l’arrestation immédiate de tous les suspects encore en liberté, particulièrement celui qui est pressenti comme présumé conspirateur de ce crime, nous citons encore le général John Numbi, la réouverture des débats du procès, vu les nouveaux moyens et éléments révélateurs de culpabilité des uns et des autres, la demande d’extradition de ces deux ex-policiers du bataillon Simba pour qu’ils soient aussi jugés, en appréciation par les juges, de leur degré de collaboration avec la justice de faire éclater la vérité car leurs déclarations sur un média ne peuvent les exonérer des poursuites judiciaires », a exigé l’organisation.

Pour le LCD, ces deux ex-policiers du bataillon Simba sont soit complices et/ou co-auteurs de ce crime d’État car dit-il, leur participation criminelle dans cette affaire était et est flagrante. 

« Sans leur aide et soutien utiles et indispensables, ces crimes n’auraient pas eu lieu, à la limite à cette date-là et dans les formes et conditions inhumaines tant décriées », souligne-t-il.

Le mouvement pro-démocratie que dirigeait feu Sindika Dokolo, estime que de cette manière se feront la justice et la consolidation de l’État de droit, cheval de bataille du chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Reagan Ndota

OURAGAN FM/NOTABILITECD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Creats by by EVOLUDIA ASBL.