25 février 2021

NOTABILITECD

VOTRE SITE D'INFOS EN LIGNE

Affaire Kamerhe et consorts: Le tribunal a rejeté une fois de plus les demandes de liberté provisoire

2 min read

Le tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe, siégeant en audience foraine à la prison centrale de Makala, a rejeté les demandes de liberté provisoire pour les prévenus Vital Kamerhe, directeur de cabinet de Félix Tshisekedi, et Samih Jammal, patron de Samibo Sarl.

La décision est tombée ce vendredi après-midi. La veille, le tribunal avait tenu, dans la soirée, une chambre du conseil. L’affaire était prise en délibéré.

La cause de l’affaire principale est renvoyée au 11 juin pour plaidoirie.

Le tribunal a clôturé avec l’audition des témoins et renseignants. Tout ceci rentrait dans le cadre de l’instruction à l’audience  qui a un caractère accusatoire, c’est-à-dire publique et contradictoire. Dans cette phase, le juge recherche les éléments à charge et à décharge en vue de faire éclater la vérité. 

La procédure s’est déroulée toujours conformément à l’article 74 du Code de procédure pénale. Le tribunal a auditionné les  témoins et renseignants tels que l’ancien Ministre du Développement rural Justin Bitakwira, le Gouverneur de la Banque Centrale du Congo Deogratias Mutombo, l’ancien Ministre du Budget Pierre Kangudia,  Daniel Nkingi alias Massaro le cousin de Vital Kamerhe, Hamida Chatur l’épouse de Vital Kamerhe, Soraya Mpiana la belle-fille de Vital Kamerhe, le Directeur Général du Contrôle des Marchés Publics  Salumu Ngongo, etc. Le tribunal a confronté les témoins entre eux et avec les prévenus. Ceux derniers ont été interrogés. 

Ainsi s’est clôturé l’audition des témoins et renseignants. La prochaine audience est fixée au 11 juin 2020 pour   les plaidoiries de différentes parties.

Blaise BAÏSE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may have missed