11 avril 2021

NOTABILITECD

VOTRE SITE D'INFOS EN LIGNE

Agriculture : Katumbi a investi 20 millions de dollars dans 15 000 hectares à Futuka

2 min read

L’homme d’affaire et politicien Moise Katumbi Chapwe a fait sienne l’idée de la revanche du sol sur le sous-sol.

L’ancien gouverneur de l’ex-province du Katanga, autrefois acteur prépondérant dans le domaine minier de la riche province de Katanga s’est reconverti en fermier depuis près de deux ans et s’est lancé dans l’agriculture. Il a injecté 20 millions de dollars dans un espace de 15.000 hectares, leMas​hamba, situé dans le village Futuka à 30 km de Lubumbashi, chef-lieu de Haut-Katanga, la province issue du découpage de l’ex-Katanga morcelé en quatre provinces. Mashamba est un vaste domaine agraire sur des milliers d’hectares, plus vaste que la ville de Paris, propriété de l’homme d’affaires. Des maïs, à perte de vue, en constituent la principale culture, occupant plus ou moins 11.000 hectares. Les 4.000 autres hectares sont partagés entre la culture du soja et le parc animalier.Mashamba, c’est aussi une minoterie qui recueille le maïs de la récolte puis en assure le broyage et le conditionnement en sac de farine de 25 kg. La farine Mashamba est consommée dans l’espace Katanga et dans le Kasaï. L’objectif : réduire la dépendance de la RDC envers la Zambie, en termes de farine de maïs et de semoule.Le seul problème de la minoterie, c’est l’électricité. Malgré les multiples demandes auprès de la Société nationale d’électricité (Snel), Mashamba n’est pas toujours desservie en courant électrique, et de ce fait, contrainte d’utiliser un générateur. Cette situation est loin de faciliter une plus grande production. « Depuis que nous avons commencé en septembre 2018, nous fonctionnons avec du carburant. Nous avons un générateur et nous ne sommes pas encore connectés à l’électricité. C’est notre cri d’alarme ! Si l’on peut nous prêter main forte, nous pourrons mieux fonctionner », a indiqué un des responsables de la minoterie.Homme d’affaires dans le domaine minier, Moise Katumbi Chapwe a cru à la revanche du sol sur le sous-sol, laisse entendre un de ses proches. Et le nouveau fermier soutient mordicus qu’il est possible de faire de la République démocratique du Congo le grenier de l’Afrique. Mais cela passe par une prise de conscience, de la détermination, et aussi d’investir dans le capital humain. C’est déjà ce qu’il fait depuis des années au sein du club de football Tout Puissant Mazembe, club qu’il a replacé dans l’élite du football africain.

Martin Enyimo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Creats by by EVOLUDIA ASBL.