27 février 2021

NOTABILITECD

VOTRE SITE D'INFOS EN LIGNE

Après sa condamnation, Kamerhe « a une pensée pour le juge Yanyi dont les causes de la mort sont aussi contradictoires d’incompréhensibles »

2 min read

Vital Kamerhe a une pensée pour le juge Raphaël Yanyi « dont les causes de la mort sont aussi contradictoires d’incompréhensibles, ainsi qu’il en résulte de la présentation qui en est faite par les autorités congolaises elles-mêmes », rapporte le bâtonnier Pierre Olivier Sur, membre du collectif des avocats du directeur de cabinet de Félix Tshisekedi. 

Il l’a dit quelques heures après le prononcé dur jugement du tribunal de grande instance de Kinshasa-Gombe dans le procès dit de 100 jours.DESK JUSTICE | ACTUALITE.CD@deskjusticecd

#100jours Entretemps, le VPM et ministre de justice Celestin Tunda annonce que les enquêtes sont en cours pour élucider les faits et déterminer les circonstances exactes de la mort du juge Yanyi. A quel moment et à quel endroit le juge a été agrégée.18Informations sur les Publicités Twitter et confidentialitéVoir les autres Tweets de DESK JUSTICE | ACTUALITE.CD

Selon le rapport présenté par Célestin Tunda, vice-Premier ministre et ministre de la Justice, il s’agit d’un meurtre. Le premier juge-président de ce procès, serait mort, le 26 mai dernier,  de coups à la tête. Cette thèse est rejetée par la famille du défunt qui exige une enquête internationale. 

Pour rappel, ce samedi, Vital Kamerhe a été condamné à 20 ans de travaux forcés, outre des peines accessoires, dont l’interdiction d’accéder à tout mandat public, pendant les 10 années qui suivront la fin de sa peine de privation de liberté.

ACTUALITECD/NOTABILITECD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may have missed