16 janvier 2021

NOTABILITECD

VOTRE SITE D'INFOS EN LIGNE

Arsène ZAGABE: LE COVID-19 DANS LE MONDE ET AU SUD-KIVU, UN APPEL A LA CONSCIENCE

4 min read

La pandémie de coronavirus continue sa coulée à travers le monde.
Des nations avancées dans les nouvelles techniques médicales sont en guerre contre un adversaire invisible et farouche.

Mais, malgré ces longues avancées, les pays développés sont frappés par cette pandémie à leur grande surprise à coup franc.
C’est presque tout le monde entier qui se confine.
Et pour la première fois, plus que comme à la première ou ma seconde guerre mondiale, chaque nation se replie pour riposter.

Tout a commencé à Whuan, en Chine, pays poumon économique de l’Asie où la pandémie vu le jour et s’est révélée la plus meurtrière. Le gouvernement Chinois se mobilise pour maitriser la situation mais cela après une grande perte en vies humaines.

En Europe, continent le plus touché actuellement, on compte des morts chaque jour et cela malgré les tentatives de faire face. Les Ministres des finances de l’Union Européenne tentent agir avec le pouvoir d’argent, mais, certains pays qui ont du mal à contenir dans cette crise expriment leur faiblesse d’être endettés ou de l’être pour d’autres. C’est l’égoïsme bien raisonné qui n’a pas de choix parce que, déjà des économies se vident pour la seule raison: abattre le Covid-19.

L’Italie, pays de sa Sainteté, enterre des morts chaque jour qui passe, l’Espagne, la France et d’autres…

L’économie mondiale est en péril, tout tourne autour de la riposte contre cet adversaire invisible, le Coronavirus.

Aux États-Unis, une des grandes puissances économiques mondiales où les génies en médecines se présentent plus efficaces, la situation est peu loin d’être maitriser que le Président Donald Trump exprima son inquiétude en public. Mais, comme ailleurs, la lutte continue.

L’Afrique n’a pas été épargnée. A cause de sa lourde dépendance aux économies extérieures, ce continent noir connait également quelques cas de coronavirus. Le virus est entré en provenance des pays extérieurs. C’est soit hommes d’affaires africains, soit des expatriés d’outre-mer, des humanitaires ou encore des vacanciers qui l’ont apporté dans ce continent, sans le savoir.

Malgré que le chiffre semble négligeable, l’Afrique, dépourvue des forts moyens économiques et surtout techniques, n’a que des mesures préventives pour riposter.

Bien-sûr, les africains ne se laissent pas aussi attaqués sans agir. Quelques pays sont déjà en première position pour faire face à cette pandémie, c’est comme en République Démocratique du Congo.

En République Démocratique du Congo, l’Institut National des Recherches Biomedicales, INRB, se mobilise.
Alors que le pays s’apprêtait à déclaré la fin d’une épidémie, Ebola, la pandémie est venue se démarquer, d’abord comme une blague, que les citoyens pensaient à un coup monté de toute pièce pour profiter des financements dédiés à cette crise.

Mais, lorsque le Président Félix TSHISEKEDI, alors qu’il doit gérer un pays politiquement turbulent, avait décrété l’état d’urgence sanitaire pour faire face à ce virus.

On ne peut pas dire qu’en RDC tout est prêt pour combattre le Covid-19, mais le gouvernement se mobilise…

C’est donc Kinshasa la capitale du pays qui est l’épicentre de la pandémie mais aussi quelques provinces dont le Nord et le Sud-Kivu sont touchées.

Les garde-fous mis en place au Sud-Kivu qu’ailleurs, pour faire face au Covid-19.

On va d’abord se rappeler de la souplesse ainsi que la sensibilité du Gouverneur de province Théo NGWABIDJE KASI lorsque l’épidémie d’Ebola envahissait. A moins de 60 jours, l’homme était parvenu à maitriser la situation sans dégâts massifs.

Pour cette pandémie, au début, personne ne croyait à l’existence d’un seul cas dans cette province. On croyait d’abord que c’est une maladie qui ne frappe que des blancs, des riches ou seulement des vieux, d’autres n’y croyaient même pas.

Pourtant, l’OMS a été claire là-dessus: le Coronavirus n’a pas de choix pour agir. Il infecte la race humaine.

Dès le tout premier cas importé, Théo NGWABIDJE KASI s’est donné à un exercice très responsable: s’adresser à sa population pour chaque information et donner des orientations claire pour épargner nombreuses vies.

Il sensibilise et communique chaque jour dans des réseaux sociaux où l’information passe, il prend des mesures très considérables pour faire face au Covid-19 dans sa province, aux côtés du Prix Nobel, Dr Denis MUKWEGE.

Pour Théo NGWABIDJE KASI, suivre scrupuleusement les mesures barrières contre le Coronavirus est la première arme qui puisse bien combattre.

C’est même dans ce sens qu’il distribue des kits de protection, qu’il désinfecte des édifices publics et surtout qu’il mise sur la sensibilisation dans plusieurs formes.

Si le monde entier prend cette crise au sérieux, si les grandes puissances perdent des vies, si des grandes économies sont en baisse, qu’en sera-t-il de la seule province du Sud-kivu qui se doit des millions pour faire face alors que d’autres besoins socioéconomiques sont à satisfaire ?

Le confinement dans le respect des mesures barrières est la solution maîtresse, comme ne cesse de le répéter Théo NGWABIDJE KASI, Gouverneur du Sud-kivu.

Propos recueillis par la rédaction

NOTABILITECD.INFO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may have missed