22 janvier 2021

NOTABILITECD

VOTRE SITE D'INFOS EN LIGNE

Assemblée nationale : Azarias Ruberwa ce mardi devant les députés nationaux

3 min read

Ministre d’Etat en charge de la Décentralisation et Réformes institutionnelles, Azarias Ruberwa revient ce mardi 27 octobre 2020 à l’Assemblée nationale pour répondre à l’interpellation du député Mohindo Nzangi. C’est du moins ce qu’annonce un communiqué diffusé hier dans la soirée par le Rapporteur de la Chambre basse, Célestin Musao. 

Prévue à 14 heures, cette plénière sera focalisée sur un seul ordre du jour. “Réponses de M. le ministre d’Etat, ministre de la Décentralisation et Réforme institutionnelle aux préoccupations soulevées par les Honorables Députés”, rapporte le communiqué du bureau de l’Assemblée nationale.
Cible de questions des députés nationaux, Azarias Ruberwa a suscité un débat houleux le lundi 19 octobre, après son intervention sur la mutation de Minembwe en commune rurale et sur l’installation du bourgmestre.

Dans sa réplique, le ministre d’Etat a soutenu que sa présence dans cette zone du Sud-Kivu dont il est originaire, avait pour but d’accompagner son collègue de la Défense qui conduisait une mission sécuritaire dans cette partie de la province. Le patron de la Décentralisation et Réformes institutionnelles a assuré qu’il était donc porteur d’un ordre de mission officielle, validé par le Gouvernement.

ACCUSE, RUBERWA INDEXE

Au cours de cette plénière, Azarias Ruberwa a soulevé le courroux des élus du peuple lorsqu’il a nié être à l’origine de la cérémonie visant l’installation du bourgmestre de Minembwe. Il a même soutenu que cette installation solennelle s’était déroulée en son absence, mais plutôt en présence du Gouverneur du Sud-Kivu.

Estimant que cette matière relève du pouvoir provincial et non national, le ministre d’Etat a profité de son adresse pour indexer le ministre de l’Intérieur du Sud-Kivu, lui attribuant la paternité de cette initiative décriée à travers le pays.

A propos de la présence de l’ambassadeur des Etats-Unis à cette installation, le ministre Ruberwa a affirmé que le diplomate était plutôt arrivé à Minembwe deux jours après la cérémonie.

Quant à la balkanisation de la RDC tant redoutée par les Congolais interpellés par le cas Minembwe, le Ministre d’Etat a martelé qu’il s’agit d’une pure invention, sans fondement et que la présence de hauts officiers et ministres à Minembwe au moment de l’installation du bourgmestre n’aurait été qu’une coïncidence.

LE N°1 DE L’INTERIEUR DU SUD-KIVU INDIGNE

Bien entendu, ces réponses étaient loin d’assouvir la curiosité des députés nationaux. Une dizaine d’entre eux se sont relayés au podium pour dévaler une avalanche d’interrogations pour plus d’éclaircissements. C’est dans ce cadre que le ministre d’Etat Azarias Ruberwa a dû solliciter 48 heures à la plénière de l’Assemblée nationale pour préparer des réponses plus détaillées.

Mais, le même soir à Bukavu, le ministre provincial de l’Intérieur s’est estimé lésé par ces déclarations taxées de mensongères. Il a plutôt indiqué qu’il a subi à deux reprises les injonctions du ministre d’Etat qui l’aurait poussé à agir dans la précipitation.
Forum des As / Notabilitecd

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may have missed