25 février 2021

NOTABILITECD

VOTRE SITE D'INFOS EN LIGNE

Assemblée nationale : sur ordre du Conseil d’État, la police bloque l’accès aux députés pour élire le successeur de Kabund

2 min read

C’est véritablement un bras de fer entre la chambre basse du parlement et le Conseil d’État suite à l’élection du nouveau premier vice-président de l’Assemblée nationale prévue ce vendredi 12 juin. En effet, sur ordre du conseil d’État, la police a quadrillé toutes les entrées du palais du peuple empêchant ainsi les députés d’y accéder pour procéder au remplacement de Jean-Marc Kabund, destitué du bureau de l’Assemblée nationale à la suite d’une pétition de Jean-Jacques Mamba.

Seuls quelques députés sont entrés, ceux qui étaient là bien avant le déploiement des éléments de la police. Sinon, les autres sont coincés à bord de leur véhicules à l’exterieur du Palais du peuple.

“La police nous empêche d’accéder, nous ne comprenons pas…Il y a une atteinte au principe de la séparation des pouvoirs. Nous n’avons aucun lien organique avec le Conseil d’Etat ; Nous sommes tenus de respecter le droit comme nous sommes dans un État de droit. Nous irons jusqu’au bout”, déplore l’honorable Lambert Mende.

En dépit de la présence des éléments de la police, Célestin Musao, rapporteur de l’Assemblée nationale confirme la tenue de la plénière élective.

“Jusque-là, la plénière est maintenue. Nous attendons voir l’évolution des choses”, a-t-il brièvement déclaré à la presse.

Selon nos sources, la présidente de l’Assemblée nationale n’est pas encore au Palais du peuple. En attendant, qu’un compromis soit trouvé la situation est confuse au Palais du peuple.

Djodjo Vondi
MEDIA CONGO PRESS /NOTABILITECD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may have missed