21 janvier 2021

NOTABILITECD

VOTRE SITE D'INFOS EN LIGNE

Conférence AIPAC 2020 : le coordonnateur de l’IRD Landry Bigabwa recadre seth kikuni et Kikaya Bin Karubi

2 min read

 Au lendemain du discours du président de la république Félix Antoine Tshisekedi à la conférence d’Israël  AIPAC 2020, plusieurs réactions des opposants congolais et des adversaires occultes contre le régime de FATSHI ont fusé de partout pour condamner son discours. 

Son péché? Pour avoir prôné la paix entre le peuple israélien et congolais en mettant Dieu au centre de tout. Pour le coordonnateur régional de l’initiative régionale pour le développement IRD-GL, les détracteurs de FATSHI sont non seulement jaloux de son offensive diplomatique mais surtout de son attachement envers son Dieu,  guide de sa vision politique.

Il n’est pas allé par quatre chemins pour qualifier de diabolique le plan des opposants congolais  occultes contre le régime de Félix Tshisekedi.  Selon Monsieur Landry Bigabwa, les adversaires de Felix ayant déjà échoué sur tous les plans veulent l’imputer du n’importe quoi pour salir son image. Il cite directement le cas de Seth Kikuni, candidat malheureux à la présidentielle de 2018 ayant lamentablement échoué et celui de Kikaya Bin Karubi.  Ceux deux personnalités se sont attaquées directement au président Félix Tshisekedi et l’ont injurié à travers leurs postes  sur la toile.  Chose que le coordinateur régional de l’IRD n’est pas d’accord.  Selon lui, le président Félix Tshisekedi est entrain de conquérir l’espace diplomatique que son prédécesseur n’a pas pu faire pendant une dizaine d’années.

Landry Bigabwa explique que la démarche de Félix vise simplement à  consolider les relations diplomatiques entre le Congo Kinshasa et Israël qui depuis longtemps n’existaient  pas au bon fixe. D’après ses propos, les jaloux, adversaires et détracteurs de Félix Tshisekedi dont Kikaya Bin Sarubi et Seth Kikuni, tous ressortant du territoire de Maniema ne veulent pas que le Congo soit dirigé par la lumière divine prônée par le président Félix Tshisekedi lors de cette conférence.  Selon lui, Dieu a toujours le dernier mot sur le Congo et c’est à travers ses dirigeants dont Félix Tshisekedi que cela sera  possible.

Rappelons que lors de la conférence d’IPAC, le président Félix Tshisekedi a prôné l’amour et l’amitié entre Israël et le Congo Kinshasa et il a même promis d’ouvrir une ambassade du Congo à Jérusalem. 

Reste à savoir si ce projet sera effectif.

Landry BIGABWA, Rédacteur en Chef

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may have missed