19 janvier 2021

NOTABILITECD

VOTRE SITE D'INFOS EN LIGNE

Covid-19 en Afrique: les pays ayant mis en place des mesures les plus contraignantes ont été les plus affectés !

2 min read

Kinshasa (© 2020 Afriquinfos)- Une étude conduite par le Cabinet Vizeum Management Consulting en collaboration avec le Pr Francine Ntoumi de la Fondation Congolaise pour la Recherche Médicale (FCRM) a permis d’arriver à une conclusion plutôt étonnante. La rigueur des mesures mises en place par les pays en Afrique pour lutter contre la Covid-19, n’a pas forcément eu un impact sur le recul du virus.

A en croire l’étude intitulée « 6 mois de la Covid-19 en Afrique – Bilan global et stratégies de lutte des pays » et qui a porté sur l’analyse de l’impact des stratégies mises en œuvre par les pays africains pour lutter contre la pandémie, «il n’existe pas forcément de corrélation entre les mesures de restriction adoptées par les Etats du continent et les résultats attendus». «Notamment les stratégies de restriction collective sur l’économie et les taux de décès par habitant de chaque pays au 31 août 2020», notent ces travaux de recherche.

Pour en arriver à cette conclusion, le Cabinet Vizeum Management Consulting avec la participation du Pr Francine NTOUMI de la FCRM, ont regardé de près les mesures restrictives mises en place par les différents Etats africains. Elles se scindent en 6 catégories. A savoir : des mesures de confinement du pays adoptées dans 16 pays, le confinement des grandes villes ou des épicentres mis en œuvre dans 8 pays, l’isolation des grandes villes ou des épicentres avec couvre-feu effectué dans 8 pays, l’isolation des grandes villes ou des épicentres sans couvre-feu dans 3 pays, le couvre-feu nocturne adopté dans 7 pays, et l’absence de mesures de confinement et de couvre-feu dans 7 autres pays».

Contrairement à ce que l’on aurait pu croire, «l’observation des scores (de 0 à 100) montre que les pays qui ont opté au début de la pandémie pour un confinement du territoire ou pour le confinement des grandes villes et épicentres ont obtenu les pires scores», relève le rapport. «A l’opposé, les pays qui ont imposé les restrictions les plus souples telles que l’absence de confinement et de couvre-feu ont obtenu de bien meilleurs scores», fait remarquer la même source. On peut donc ajouter au nombre des explications justifiant le niveau de contaminations relativement bas en Afrique, la souplesse dans les mesures de riposte.

Boniface T.
Afriquinfos /Notabilitecd

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may have missed