22 janvier 2021

NOTABILITECD

VOTRE SITE D'INFOS EN LIGNE

DÉCLARATION SUR L’ÉPINEUSE QUESTION DE MINEMBWE !

3 min read

Le Rassemblement Fayuliste, RAFA en sigle, dénonce avec force les circonstances suspectes qui ont concouru à la création cavalière de la Commune de Minembwe, sans délibération en Conseil des ministres et en violation de la loi, et dont la forme protocolaire de l’évènement et son contenu coïncidencent curieusement aux exigences formulées en faveur des réfugiés Rwandais par les présidents Paul Kagame et Yoweri Museveni au feu président Mobutu avant le retrait de leurs armées du Zaïre.


Nous rappelons de manière incontestable qu’au moment de l’invasion du Zaïre, les troupes rwandaises et ougandaises étaient soutenues par le gouvernement américain. Aujourd’hui, nous nous interrogeons sur le rôle de l’ambassadeur américain, M. Mike Hammer, dans la création d’une si vaste commune sur un territoire hautement sensible et exigeons, par conséquent, sa convocation au Ministère des Affaires étrangères pour être entendu sur ce fait.


Exigeons du Président Félix Tshisekedi et de son gouvernement, le départ de l’actuel Ambassadeur du Rwanda ainsi que l’annulation pure et simple de la décision portant création de la Commune de Minembwe pour fait aggravant la violence à court terme et susceptible de porter atteinte à l’intégrité territoriale à moyen et long terme. Faute de quoi leur permissivité sera assimilée à la complicité et à la trahison.
Épinglant la responsabilité de l’Assemblée nationale et celle de l’Assemblée provinciale du Sud-Kivu, nous exigeons la démission du Ministre Azarias Ruberwa ainsi que du Gouverneur Kasi Ngwabidje, la suspension des hautes autorités militaires et policières ayant accompagnées la mise en œuvre de cette étape supplémentaire dans le processus de demande d’autonomie (balkanisation) des terres congolaises par des réfugiés Rwandais, une fois la masse démographique critique atteinte et les conditions créées.


Demandons à l’ONU et au Haut Conseil des Nations Unies pour les Réfugiés de prendre toutes les dispositions nécessaires, en étroite collaboration avec les gouvernements congolais et rwandais, pour la création d’un corridor humanitaire, le rapatriement volontaire, la prise en charge, l’installation et la réinsertion des réfugiés Rwandais au Rwanda, y compris ceux qui ont séjournés dans des campements improvisés à Minembwe depuis des décennies.


Nous rappelons à tous ceux qui cherchent à construire un cheval de Troie au Congo, que le recensement administratif n’est pas une procédure d’acquisition massive de nationalité dévolue à la Commune, et qu’il existe en effet une législation en cette matière d’acquisition de nationalité qui, du reste, doit être une démarche individuelle. Nous ne sommes pas ignorants que “celui qui demande aujourd’hui la main de la concubine laissée par David, vise en réalité la couronne du roi”, ainsi disait le Roi Salomon !
Nous alertons donc la Nation toute entière sur le risque encouru du faite des institutions prises en otage par des forces obscures et exigeons, sans plus tarder, la publication d’un calendrier de mise en œuvre des réformes institutionnelles. Demandons au Peuple Congolais de demeurer vigilant et prompt à défendre la Patrie contre tous ces ennemis intérieurs et extérieurs.

Que Dieu protège la République Démocratique du Congo et son vaillant peuple !
LA DIRECTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may have missed