1 mars 2021

NOTABILITECD

VOTRE SITE D'INFOS EN LIGNE

Franck : Délivré des démons et de la terreur

6 min read

Dans les années 80, mon père et mon frère aîné étaient au chômage. Les fins de mois étaient très difficiles. Alors, pour faire entrer de l’argent dans le foyer, ma mère, qui tirait les cartes depuis des années, a décidé de se mettre à son compte. Elle a ouvert son cabinet de consultation.

L’ambiance à la maison était plutôt tendue. La relation entre mon père et ma mère était conflictuelle. La menace du divorce a plusieurs fois pesé sur leur couple. Mon frère aîné consommait pas mal de drogue et d’alcool. Entre lui et mon père, ça ne collait pas du tout.

Mal de vivre

De mon côté, je souffrais d’un profond mal de vivre et me défoulais dans la boxe américaine et le karaté. Très vite, j’ai obtenu la ceinture noire et les dirigeants de mon club voyaient déjà en moi un espoir français.

Ma mère avait une large clientèle et faisait parler d’elle pour ses dons de divination. Elle pratiquait aussi le pendule, la cartomancie et d’autres choses encore…

Un jour, une cartomancienne a proposé à ma mère de participer à un stage sur le spiritisme, ce qui lui permettrait d’entrer en contact avec l’audelà. Elle a accepté immédiatement, y voyant une opportunité d’augmenter sa clientèle et ses revenus. Ce soir-là, ma mère est rentrée enchantée. Elle venait de découvrir une pratique qui allait nous rapporter pas mal d’argent.

Il est vrai que la clientèle a augmenté rapidement, l’argent aussi… Mais étrangement, les problèmes ne cessaient de se multiplier. Et ceux-ci nous coûtaient cher. C’est comme si notre argent était frappé par la malédiction. Nous n’arrivions pas à nous en sortir financièrement. Et puis, des phénomènes étranges ont commencé à se produire chez nous : les objets se déplaçaient, et même parfois les meubles. Nous avons commencé à entendre des bruits, comme des coups dans les murs.

Comme Harry Poter

Moi aussi, je jouais à l’apprenti sorcier. Mais la nuit, des phénomènes étranges ont commencé à se produire dans ma chambre. J’ai eu la sensation d’être frôlé par des présences. Au fil des semaines, il ne s’agissait plus de sensations mais de contacts. Et l’enfer a commencé. La nuit, des mains invisibles me frappaient, me secouaient, me touchaient. Et après quelques mois, j’ai vécu des phénomènes de dédoublement de personnalité. Je perdais le contrôle. Parfois, la nuit, j’étais saisi par de violentes terreurs et, pendant de longs mois, j’ai souffert d’insomnie. Je ne parvenais plus à trouver le sommeil. Cathy, ma petite soeur de 6 ans, a aussi souffert terriblement de l’occultisme. Elle se levait les nuits en se retrouvant en plein milieu d’un cimetière…

Quelle voix écouter ?

Heureusement, un matin de février 1985, Dieu est intervenu dans ma famille pour la délivrer. Ce matin-là, vers 6h00, j’ai entendu une voix qui m’a conduit sur le bord de la fenêtre. Une force cherchait à me faire mourir et une autre cherchait à me secourir. J’ai résisté à cette voix qui me poussait à me jeter par la fenêtre. J’ai écouté cette autre voix qui m’a conduit à crier à Dieu.

A genoux, pour la première fois de ma vie, j’ai prié, ou plutôt j’ai crié vers Dieu, implorant son secours. Je lui ai dit : « Dieu, je ne sais pas qui tu es ; je ne sais pas si tu existes. Je ne sais si tu es Bouddha, Mahomet ou Jésus-Christ, mais je m’adresse à TOI qui as créé le ciel et la terre. Si tu existes, je t’en supplie :  sauve-moi ! » Soudainement, mes parents sont entrés dans ma chambre. J’étais là, désespéré. Je pouvais lire dans les yeux de mes parents ce sentiment d’impuissance. 

Rapidement, j’ai quitté la maison, bien déterminé à trouver de l’aide. Je m’étais juré de ne plus revenir dans cette maison qui était pour moi la maison du diable. Il fallait que je trouve quelqu’un qui accepte de m’héberger, les parents d’un ami peut-être. J’ai erré dans les rues de la ville pendant plusieurs heures. Et puis, vers 9h00, j’ai croisé un groupe de jeunes, des chrétiens, qui distribuaient des brochures abordant la question de la foi en Jésus. L’un de ces tracts parlait même de la conversion radicale d’un chef de gang New-Yorkais du nom de Nicky Cruz.

Une arnaque ?

J’avais du mal à y croire. J’ai plutôt pensé qu’il s’agissait d’une arnaque. Et alors que je lisais l’histoire de la vie transformée de cet ancien voyou, tout à coup, j’ai eu la conviction profonde que Dieu venait de me fixer un rendezvous. J’ai alors fait demi-tour pour aller parler à un des membres de ce groupe. Je me suis présenté simplement en lui expliquant mon histoire et notre situation à la maison.

Cet homme me fit comprendre que ma famille avait commis une chose abominable en pratiquant l’occultisme et qu’elle était sous la malédiction. Il m’a expliqué que Jésus est venu donner sa vie sur la croix, non seulement pour briser nos malédictions, mais surtout pour pardonner nos fautes et transformer nos vies, nous donner une vie nouvelle. Il a ouvert sa Bible et m’a lu ce passage tiré du livre du Deutéronome où il est écrit : « Qu’on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d’astrologue, d’augure, de magicien, d’enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Eternel. »1

Une vraie délivrance

Cette personne m’a ensuite invité à me rendre à une réunion qui avait lieu le soir même. J’y suis allé. Dès que je suis entré dans cette modeste église évangélique, j’ai immédiatement fortement ressenti la présence de Jésus. C’était merveilleux ; quel amour et quelle grâce ! Les puissances qui me tourmentaient se sont manifestées. Mon corps tremblait. Mais dès que le pasteur a prié pour moi au nom de Jésus, j’ai été délivré. J’ai vécu une vraie délivrance. Une paix profonde m’a envahi.

Ce soir-là, en sortant de cette église, je savais que ma vie ne serait plus jamais la même. Je venais de recevoir Jésus comme mon sauveur et lui ai demandé de devenir mon Seigneur, c’est-à-dire de prendre le contrôle de ma vie. Je savais que toutes mes fautes étaient pardonnées.

Retour à la maison

Après cette réunion, je suis rentré à la maison pour annoncer cette bonne nouvelle à mes parents. Le pasteur est aussi venu nous rendre visite pour nous expliquer ce qu’enseigne la Bible sur la question de l’occultisme. En quelques jours, tout a changé dans notre famille. Nous nous sommes tous tournés vers Jésus. La relation entre mes parents a été restaurée. Mon frère a été délivré du tabac, de la drogue et de l’alcool. Ma petite sœur a été délivrée de ses tourments. Toute la famille a été pardonnée, libérée et purifiée. Je peux dire que Jésus nous a tous sauvés !

Franck

PS : Vous pouvez me contacter et voir ma vidéo sur ma page :

mystory.me/story/franck/fr/

1. Deutéronome 18.10-11

NOTABILITECD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may have missed