16 janvier 2021

NOTABILITECD

VOTRE SITE D'INFOS EN LIGNE

Incursion de l’armée zambienne en RDC : la souveraineté d’un État, c’est d’abord la sécurisation des frontières.

2 min read

Après le Rwanda et l’Ouganda, c’est maintenant le tour de l’armée zambienne d’occuper le territoire congolais jusqu’à 30 km de profondeur dans le territoire de Moba.

Bien que se servant d’un incident où un policier zambien est décédé lors dès escarmouches autour des positions des pêcheurs sur le lac Tanganyika, le Mouvement des indignés condamne cette énième agression de la République démocratique du Congo, cette fois par la République soeur de la Zambie.

Cette occupation humiliante de notre territoire mérite une introspective minutieuse du gouvernement actuel dans la gestion de notre armée qui n’arrive plus à sécuriser nos frontières, voir même à déloger ces forces zambiennes qui se balades tel dans un territoire conquis.

C’est depuis longtemps que le Mouvement des indignés de la situation sécuritaire en RDC alerte sur ces multiples incursions rwando-burundo et aujourd’hui zambienne sans que les autorités congolaises ne s’en préoccupent pour y mettre fin et surtout revoir la composition de notre armée très infiltrés et dont la plupart des officiers ne s’intéressent que des affaires, foulant au pieds le devoir patriote leur assigné.

C’est ainsi que les indignés invitent le Chef de l’Etat à déclarer la guerre à la Zambie pour que nos FARDC boutent dehors de notre territoire ces agresseurs. Il s’agit d’une grave violation du droit international quant à ce qui concerne le principe de l’inviolabilité des limites frontalières, acte, qui doit pousser la communauté régionale voire même internationale à affliger une sanction exemplaire contre ces auteurs.

Le MISS-RDC rappelle que les litiges de la guerre rwando-ougandaise sur le sol congolais n’est toujours pas régler et demande aux autorités congolaises de cesser d’humilier le peuple congolais en ne prenant pas des mesures de sécurisation de notre territoire national.

Eu égard à cela, le Mouvement des Indignés rappellent l’opinion que toutes les frontières de la RDC surtout, celles de l’Est sont en perpétuelles danger car, elle paraissent comme un passoire aux yeux de tous les pays voisins. Ainsi, ce mouvement veut qu’une force spéciale de surveillance soit urgemment déployer à nos frontières pour une sécurisation des congolais.

L’indigné

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may have missed