28 janvier 2021

NOTABILITECD

VOTRE SITE D'INFOS EN LIGNE

Insalubrité à Bukavu : le maire Meschack Bilubi charge son prédécesseur Philémon Yogolelo.

2 min read

La ville de Bukavu fait face à une  insalubrité sans pareil. Les lieux publics sont transformés en dépotoirs, les petits et grands besoins se font sur la route par manque des latrines publiques, les artères principales sont transformées en marchés dits pirates. Les services de la mairie et les associations qui travaillent dans l’assainissement eux aussi sont débordés. Bukavu est loin d’être une ville. 

Lors de son intervention à l’émission Paix et Développement de la Radio Maendeleo le dimanche 05 Janvier 2019, le maire de Bukavu M. Meschack Bilubi a accusé la population d’être à la base de l’insalubrité dans la ville et n’a pas épargné son prédécesseur Philémon Yogolelo.

“Je voulais juste dire que les gens doivent rester objectif dans leurs analyses. Quand les gens commencent à nous comparer avec M. Philémon Yogolelo et d’autres maires qui nous ont précédés, peut-être que les gens ne savent pas les dégâts que ces autres ont commis dans la ville et je n’y reviens pas maintenant”, a martelé Meschack Bilubi.

Selon certains analystes, le maire a fait allusion à des contrats signés par son prédécesseur avec la société Agruni et d’autres particuliers sans trop donner des détails liés à la gestion de ses prédécesseurs et comment ont-ils entraîné des dégâts et quel type des dégâts.

Il a également insinué que si la ville est sale, c’est la faute de la population qui salut la ville et si elle changeait des comportements dans la gestion des déchets, la ville serait propre. 

“Partout ailleurs, ce ne sont pas les maires qui évacuent les déchets, les villes sont propres puisque la population gère les déchets de façon propre et responsable”, dit-il.

Il a insisté sur la sensibilisation des ménages pour  que chaque ménage gère ses déchets en respectant le conditionnement dans la parcelle et s’abonner aux associations qui évacuent les déchets pour les déposer aux dépotoirs. Entre temps, Meschack Bilubi n’est pas d’accord avec ceux qui disent qu’il n’y a pas des dépotoirs à Bukavu pourtant aujourd’hui la mairie utilise le dépotoir d’Elakat et un autre de Bagira.

 La grande responsabilité revient à la population qui doit changer son comportement pour que les services de la mairie évacuent les déchets très facilement sur les voies publiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may have missed