16 janvier 2021

NOTABILITECD

VOTRE SITE D'INFOS EN LIGNE

Kamerhe à Makala: Au moins 5 militants de l’UNC interpellés par la police à Bukavu

2 min read

Au moins 5 militants de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) au Sud-Kivu sont entre les mains de la police depuis midi de ce 09 avril 2020 à Bukavu.

Ces militants ont été interpellés lors des accrochages qui ont eu lieu ce matin entre forces de l’ordre et militants de l’UNC à la permanence de ce parti à Bukavu.

“Il y avait des échanges entre la police et les militants UNC parce que les militants sont déterminés et sont en colère. Ils sont dépassés par les événements, les policiers sont venus pour disperser, ils sont entré dans l’enclos du siège et ont tabassés beaucoup des militants. Ils viennent de partir avec 5 d’entre nous, jusqu’à cette heure ils sont au cachot du commissariat de la police ville de Bukavu”, témoigne Emmanuel Mirindi militant UNC Sud-kivu.

A Bukavu, les militants en colère avaient envahi 4 axes notamment Essence Major Vangu, Rond-point ISP, Brasserie Bagira, Funu commune de Kadutu et au sièges de leur parti.

“Les militants sont très en colère depuis le matin quand ils ont appris que le président national qui du reste est innocent a passé la nuit en prison, ils se sont mobilisés et se sont entassés devant le parti, les autres à Kadutu, les autres à Panzi, mais la police est concentrée au siège du parti. Ils ont tiré les bombes lacrymogènes et des balles pour disperser les manifestants,  voilà les vitres sont endommagées, c’est déplorable, nous condamnons cette barbarie”, s’indigne fidèle Mugisho président de la ligue des jeunes UNC ville de Bukavu.

Dans le territoire de Walungu, la police a dispersé une autre manifestation des militants de l’UNC qui réclament la libération immédiate de leur président national Vital Kamerhe.

Justin Mwamba, à Bukavu

AC/NOTABILITECD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may have missed