26 février 2021

NOTABILITECD

VOTRE SITE D'INFOS EN LIGNE

Kimbanguistes et Musulmans désavouent Ronsard Malonda

2 min read

“Nous précisons avec force que Ronsard Malonda n’est pas candidat (président de la CENI) de l’Église Kimbanguiste”, déclare Appo Salimba Mwana, chargé des missions du chef spirituel et représentant légal de l’église Kimbanguiste.

Sur top congo fm, il rappelle “la déclaration officielle et la mise au point faite par l’église Kimbanguiste au travers de ses 4 représentants légaux dont les révérends Katembo, Mario, Mududu et Rumba”.

Qui “ont expliqué clairement au monde entier, à la nation congolaise que l’Église ne reconnaît absolument pas Ronsard Malonda comme étant candidat de l’Église Kimbanguiste”.

Révérend Élebe relevé de ses fonctions 

Le chargé des missions du Chef spirituel Kimbanguiste annonce par la même occasion que “le Révérand Elebe Kapalay n’est plus représentant de l’Église Kimbanguiste auprès des confessions religieuses ainsi qu’auprès des institutions politico-administratives de notre pays”.

Pour cause, le désormais ex-représentant Kimbanguiste à la Commission d’intégrité et de médiation électorale (CIME) a présenté, sans accord du Chef spirituel Simon Kimbangu Kiangani, la candidature de Ronsard Malonda comme président de de CENI et pourtant, souligne Appo Salimba, Ronsard Malonda “n’est pas Kimbanguiste et ne l’a jamais été”.

Il annonce encore que le révérend Delphin Élebe Kapalay “est remplacé à la CIME par le Révérend Mududu Don Mpaulu”.


Les musulmans victimes d’un faux 

“La Communauté islamique en RDC (COMICO) ne fait pas partie de 6 confessions religieuses” ayant désigné Ronsard Malonda, affirme l’imam Abdoul Ngoma, qui se présente comme représentant légal adjoint de la COMICO.

“Tout acte posé, dans ce sens, est un faux et n’engage que son auteur qui n’avait ni mandat,ni qualité pour engager la communauté islamique en RDC”.

Qu’à cela ne tienne, “la Communauté islamique en RDC croit fermement que cette question (de désignation du représentant des confessions religieuses à la CENI) doit être traitée avec responsabilité afin d’épargner notre peuple des déboires électoraux vécus en 2006, 2011 et 2018”.

Même son de cloche du côté du Conseil national des églises communautaires catholiques indépendantes, copte et orthodoxe qui demandent au Chef de l’Etat de “tenir compte de toutes les contestations sur la désignation et l’entérinement de Ronsard Malonda comme président de la CENI”.

Félix Tshisekedi a, d’ailleurs appelé, lors du dernier Conseil des ministres, à un processus électoral crédible et au respect de la procédure.
Top Congo /NOTABILITECD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may have missed