24 janvier 2021

NOTABILITECD

VOTRE SITE D'INFOS EN LIGNE

« L'alternance politique est un cadeau du siècle que Vital KAMERHE a offert au peuple congolais » (Landry BIGABWA)

3 min read

Dans une interview exclusive  accordée à notabilitecd.info, le directeur général de ce média en ligne, Landry BIGABWA déclare que le peuple congolais doit non seulement s’en réjouir mais surtout dire merci à KAMERHE qui a permis que cette alternance ait lieu.

Q. Notabilitecd.info (NCD) : Pourquoi ça vaut la peine que le peuple congolais se réjouisse, une année après l’alternance politique au pays?

 R. DG : Puisqu’il s’agit là d’un cadeau offert sur un plateau d’or. Quand quelqu’un vous offre un cadeau il faut non seulement lui dire merci mais aussi se réjouir du présent. C’est ce que nous devons dire à KAMERHE.

 KAMERHE a offert au peuple congolais leur cadeau du siècle après plusieurs années de lutte pour l’obtenir.

 Q. Notabilitecd.info (NCD): pourquoi l’attribuez-vous à Vital KAMERHE?

 R.DG : Parce que c’est grâce à cet homme que le pays a été épargné du bain de sang. Quand nous sommes partis de négociations en négociations pour  conclure l’accord dit de saint Sylvestre, beaucoup de gens ont accusé à tort la position de KAMERHE. Mais grâce à sa vision et sa  conviction, il a donné au camp KABILA deux années de bonus pour que les élections aient lieu au Congo. Ce n’est qu’après que l’opinion a compris que KAMERHE avait non seulement raison mais aussi il a tout fait pour éviter le bain de sang au peuple congolais.

 Q.Notabilitecd.info…pourtant une certaine opinion pense qu’il faut féliciter le président KABILA qui a accepté que la passation du pouvoir soit Pacifique et civilisée?

 R.DG : Non! Le combat pour obtenir l’alternance c’est d’abord la volonté du peuple congolais. Kabila n’avait pas l’intention de lâcher le pouvoir. Il fallait que plusieurs de nos compatriotes meurent et que la pression nationale et internationale monte dans le camp KABILA pour qu’il cède.  Et donc, dire que c’est KABILA qui doit être applaudi ce c’est moquer du peuple congolais et c’est cracher sur la mémoire de tous ces compatriotes qui sont morts au front pour exiger les élections et le départ de KABILA.

Q.Notabilitecd.info : Mais une année après cette alternance,  le peuple congolais semble ne pas jouir des fruits de celle-ci à cause de la précarité de la vie.

 R.DG : Honnêtement je dois reconnaître que le pays vient de loin. Et il faut du temps nécessaire pour le faire sortir du gouffre. Le régime passé a tout détruit en commençant par son tissu socio-économique. Modestement aussi je dois avouer que le président Félix a du pain sur la planche. Il a commencé par la gratuité de l’enseignement de base et c’est fait petit à petit. Il est engagé au front contre les rebelles et groupes armés qui insécurisent l’est du pays et plusieurs autres actions pour ne citer que cela. Mais le travail nécessite les efforts de tout le monde.

 Q. Notabilitecd.info: C’est-à-dire vous êtes optimiste en l’avenir du Congo?

 R. DG : J’y crois personnellement car les signes sont prometteurs. Le président Félix a lancé une offensive diplomatique qui va permettre aux investisseurs de venir et de créer des emplois pour les jeunes. Et ça sera le début du décollage de la République Démocratique du Congo.

Q. Notabilitecd.info : nous vous remercions Monsieur le directeur.

 R.DG : Infiniment merci pour m’avoir accordé cet espace d’expression et je dis encore  grand merci au peuple congolais qui a voulu et a obtenu alternance politique au pays sous l’impulsion de l’honorable Vital KAMERHE.  Je tiens aussi à préciser que le président KABILA n’est pas la bête noire à abattre pour le Congo.  Il a rendu des loyaux services à la nation. Son bilan n’est pas forcément catastrophique car de son temps il a eu quand même à poser quelques des actions allant  dans le sens positif mais je reste convaincu que c’est son entourage qui lui a joué une fausse carte. Merci encore au Dircab KAMERHE pour le cadeau du siècle,  l’alternance.

 Propos recueillis par la Rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may have missed