25 février 2021

NOTABILITECD

VOTRE SITE D'INFOS EN LIGNE

Le Burundi sur pied de guerre contre Coronavirus

4 min read
Depuis bientôt deux mois, la Chine fait face à une épidémie coronavirus de (COVID-19) sans précédent. Elle a déjà fait plus de 2 000 morts et près de 75 000 personnes d’autres contaminées. La ville de Wuhan, épicentre de l’épidémie, est la plus touchée. Le monde entier est en alerte pour limiter la propagation du virus. Les pays africains dont le Burundi sont sur le qui vive

Le bilan de l’épidémie de coronavirus ne cesse de s’alourdir. Mercredi 19 février 2020, le nombre de décès dus au Coronavirus a franchi la barre des 2 000 morts, avec 132 décès supplémentaires. Le dernier bilan fait état de 2 112 morts et plus de 74 500 personnes infectées dans le monde. La bonne nouvelle est que les nouveaux cas sont en régression, 394 nouveaux cas enregistrés, soit le quart du chiffre annoncé la veille.

Cependant, l’inquiétude grandit d’autant plus qu’un premier cas a été recensé sur le continent africain. C’était le 14 février 2020 où un ressortissant chinois a été testé positif au virus en Egypte. Normalement, toutes les personnes avec lesquelles le porteur du virus est entré en contact doivent être placées en quarantaine pendant 14 jours, le temps d’incubation du virus.

Le confinement des étudiants rentrés de Chine

Lors d’un point de presse qu’il a animé lundi le 17 févier 2020, l’ambassadeur de Chine au Burundi a rassuré que les résultats de la lutte contre le coronavirus sont satisfaisants. Li Chaglin demande aux étudiants de limiter leurs sorties et de ne pas participer à des rassemblements. «…Ces derniers jours, on assiste à une diminution de nouveaux cas non seulement dans la ville de Wuhan, épicentre de l’épidémie, mais aussi dans le reste du pays. Ce qui est encouragent c’est qu’il y a environ 10 000 patients qui se sont rétablis et ont quitté l’hôpital», dixit l’ambassadeur Li.

Le nombre de nouveaux cas sont en baisse en Chine continentale. Les activités commerciales reprennent petit à petit dans l’empire du milieu. Cependant, la vigilance reste de mise.

Pour ce qui est des étudiants Burundais rentrés récemment en Chine, ce diplomate chinois recommande le respect des règles d’hygiène et leur mise en quarantaine. Il révèle que à des étudiants Burundais sont rentrés de Chine depuis le 1er février 2020. Ainsi, « des mesures de précaution, de mise en quarantaine s’imposent à eux. Ils sont recommandés de limiter les sorties, de ne pas participer aux rassemblements et de prendre des températures deux fois par jour », indique M. Li. Il reste confiant en une victoire dans la lutte contre le nouveau coronavirus compte tenu des moyens financiers et techniques dont dispose son pays.

Le Burundi sur pied de guerre

A l’instar des autres pays du monde, le Burundi a pris des mesures de prévention contre le coronavirus (pneumonie virale) qui sévit en Chine. C’est le plan de riposte contre Ebola déjà mise en place qui sera respecté à la lettre en cas d’épidémie de coronavirus, a déclaré le ministre en charge de la santé, Dr Thaddée Ndikumana.

En outre, une série de mesures préventives supplémentaires ont été annoncées. Ce sont notamment le non rapatriement des ressortissants Burundais établis en Chine. Pour les personnes rentrées récemment de Chine, Dr Ndikumana recommande le respect des mesures de protection et de prévention sans fournir trop de détails. Enfin pour faciliter la collaboration entre les autorités chinoises et Burundaises, il est demandé aux parents et proches des Burundais résidant en Chine de se présenter au ministère de la Santé Publique à partir du 19 février 2020 pour déclarer leur identification les écoles fréquentées et des villes de résidence en Chine, précise le communiqué de presse du 18 février 2020.

Comment se prévenir contre la maladie ?

D’après l’OMS, les symptômes du coronavirus dépendent du virus, mais les plus courants sont les troubles respiratoires, de la fièvre, une toux, un essoufflement et des difficultés respiratoires. Dans les cas plus graves, l’infection peut entraîner une pneumonie, un syndrome respiratoire aigu sévère, une insuffisance rénale, voire la mort.

L’OMS annonce une série de mesures pour se prévenir contre les infections en général et le coronavirus en particulier. Ainsi, les spécialistes de l’OMS conseillent de se laver fréquemment les mains avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon, d’éviter les contacts proches – maintenir une distance d’au moins 1 mètre avec les autres personnes, en particulier si elles toussent, éternuent ou ont de la fièvre, d’éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche.

En cas de fièvre, de toux et de dyspnée (sensation de gêne respiratoire), il est conseillé de consulter un médecin sans tarder. D’après les consignes de l’OMS, vous êtes tenus de préciser si vous vous êtes rendu dans une région de Chine où le COVID-19 a été signalé ou si vous avez été en contact étroit avec une personne en provenance de Chine qui présente des symptômes respiratoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may have missed