25 février 2021

NOTABILITECD

VOTRE SITE D'INFOS EN LIGNE

L’Eglise de demain, ce serait quoi pour vous ?

3 min read

De quelques milliers de croyants à la première Pentecôte à plus de 2,5 milliards aujourd’hui, l’Eglise chrétienne, toutes dénominations confondues, a eu, et a toujours plusieurs visages, en fonction des époques, des cultures et des contextes socio-politiques.
La pandémie du Covid 19 a fortement bousculé nos manières de vivre nos rencontres et nous amène à nous poser des questions sur le visage de l’Eglise de demain.

Vous pouvez cocher jusqu’à 4 réponses. Elles sont au présent, car l’Eglise de demain se prépare dès aujourd’hui. 

De quelques milliers de croyants à la première Pentecôte à plus de 2,5 milliards aujourd’hui, l’Eglise chrétienne, toutes dénominations confondues, a eu, et a toujours plusieurs visages, en fonction des époques, des cultures et des contextes socio-politiques.
La pandémie du Covid 19 a fortement bousculé nos manières de vivre nos rencontres et nous amène à nous poser des questions sur le visage de l’Eglise de demain.

Vous pouvez cocher jusqu’à 4 réponses. Elles sont au présent, car l’Eglise de demain se prépare dès aujourd’hui. about:blank

La même qu’avant la pandémie

Les choses vont bien finir par “revenir à la normale”, c’est-à- dire à ce que nous avions toujours connu et qui semblait immuable. Les cultes du dimanche matin, les différentes réunions ou activités …

Je me pose la question

La période que nous vivons depuis presqu’un an nous amène à nous poser beaucoup de questions. Celle de l’avenir de l’Eglise en est une parmi beaucoup d’autres.

Elle est innovante, elle encourage à être créatif

Quand quelque chose n’arrive plus à fonctionner  “comme avant”, on a globalement le choix entre deux attitudes : se plaindre et attendre que ça s’arrange (tout seul ?), ou saisir cette opportunité et oser essayer de nouvelles formes de vie d’église – en présentiel et en ligne – et de communication via des groupes (sur Telegram, WhatsApp …).

Elle est plus accessible aux non-chrétiens

Des nouvelles formes moins centralisées sur un bâtiment pourraient effectivement donner plus envie aux chrétiens d’aller à la rencontre des non-chrétiens. 

Elle propose de véritables parcours de discipulat

Chacun se verrait ainsi proposer un ou des parcours personnalisés qui lui permettraient de grandir dans sa vie spirituelle dans le but d’accompagner et d’investir dans la vie de l’autre.

Elle nous donne les moyens de devenir acteurs

  • dans nos lieux de vie : par exemple par des cultes dans nos maisons
  • dans notre communauté locale : par exemple en créant ou en nous impliquant dans des associations … 

Elle est attentive aux besoins spécifiques de chacun

Un nombre significatif de chrétiens de nos assemblées font face à des défis sans recevoir l’écoute et le soutien adaptés (personnes seules pour diverses raisons).

Elle rassemble

Le confinement a été pour nombre de nos congrégations l’occasion de renforcer les liens entre familles d’églises et d’être une voix médiatique dans cette période troublée.

Je ne sais pas

Je n’en ai aucune idée.

Conclusion

Notre question taboue n’est pas là pour vous donner LA ou LES bonnes réponses, mais pour vous offrir un espace de parole et nous permettre de réfléchir et de prier avec vous.

                                          Alors, à vous la parole !

PS : Nous préparons une nouvelle émission en soirée sur ce même thème. Il s’agit d’un rendez-vous hebdomadaire EN LIVE pour vous aider à cheminer et faire face aux défis de l’Église de demain. Nous réfléchissons au jour et à l’horaire qui permettrait au plus grand nombre d’y participer. Pour cela, donnez-nous votre avis ici. Merci !

La question taboue
Elisabeth Dugas
Nathalie Almont

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Creats by by EVOLUDIA ASBL.