16 janvier 2021

NOTABILITECD

VOTRE SITE D'INFOS EN LIGNE

Les consultations nationales débutent ce lundi au palais de la nation

2 min read

Le président de la République,  Félix Tshisekedi, débute ses consultations ce lundi au palais de la Nation .

D’après des sources proches du comité préparatoire, mis en place par le président de la République, les invitations ont déjà été déjà lancées à tous les acteurs socio-politiques.

Pour ce lundi , Félix Tshisekedi reçoit les organisations d’appui à la démocratie notamment la CENI, les ONG spécialisées sur les questions électorales notamment ( Symocel , AETA ) et certaines confessions religieuses.

Toutefois, la Conférence épiscopale nationale du Congo(CENCO) préfère être reçue plus tard, à cause de l’absence à Kinshasa de son président, Mgr Utembi.

” La gouvernance électorale” est le thème retenu pour la   première journée.

La question de la réforme de la CENI et la désignation de ses animateurs sera également abordée ce lundi entre le chef de l’Etat et les institutions d’appui à la démocratie, les ONG spécialisées en matière électorale et les confessions religieuses .

A ce sujet, la désignation de Ronsard Malonda comme délégué des confessions religieuses au bureau de la CENI avait provoqué des  contestations dans la rue .

L’ UDPS et Lamuka avaient fait front commun pour rejeter le choix porté sur Ronsard Malonda en vue de succéder à Corneille Nangaa à la tête de la Centrale electorale. Face à cette pression de la rue , Félix Tshisekedi avait mis son veto.

Par ailleurs, la proposition de loi portant sur la réforme de la CENI a été inscrite à l’ordre du jour des matières à examiner au cours de la session en cours à l’Assemblée nationale.

Les consultations annoncées par le président de la République démarrent sur fond de méfiance entre les deux regroupements qui forment la coalition au pouvoir: le Front Commun pour le Congo(FCC)de l’ex président de la République, Joseph Kabila, et Cap pour le Changement(CACH) de son successeur,  Félix Tshisekedi.

Le FCC accuse notamment Félix Tshisekedi de manœuvres dilatoires visant le débauchage de ses membres dans le but d’identifier une nouvelle majorité qui lui fait défaut à l’Assemblée  nationale.


MEDIA CONGO PRESS / NOTABILITECD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may have missed