7 mars 2021

NOTABILITECD

VOTRE SITE D'INFOS EN LIGNE

Loi Minaku : Pour Remy Kasindi, c’est le nom de Minaku qui cause problème et non son initiative

2 min read

La proposition de lois visant à reformer le système judiciaire, mais qui confèrent un peu plus de pouvoir au ministre de la justice suscite la colère des plusieurs militants de l’UDPS à Kinshasa.

L’initiative du député national Aubin Minaku et de Gary Sekata a été également rejeté par le Syndicat autonome des magistrats du Congo (SYNAMAC).

Pour le SYNAMAC, ces propositions de loi  sont inopportunes et n’apportent rien de nouveau à la magistrature, si ce n’est que « museler le pouvoir judiciaire » en plaçant le ministère public sous la bannière du ministre de la Justice en violation du principe de la séparation des pouvoirs.

D’autres observateurs estiment que l’initiative de Minaku et Sakata est un pas vers une réforme judiciaire profonde voulue par des milliers des compatriotes victime d’un système en agonie.

Selon Remy Kasindi, de Amka Congo, « de la justice des riches et des plus forts à la corruption, du détournement des cautions payées aux enrichissements illicites, de la politisation à une justice non équitable, il faut que ça change ».

Il continue en disant : « nos juges doivent être vraiment indépendants, fournir le meilleur d’eux et non des impositions et des lectures venant de quelque part. C’est aussi l’État de droit ».

Remy Kasindi conclut en disant pour cette proposition de loi, c’est le nom de Minaku qui cause problème et non son initiative.

Signalons que des dizaines des militants se réclamant de l’UDPS viennent de faire irruption aux alentours de la résidence de Jean-Marci Kassamba, au centre-ville de Kinshasa.

Thierry M. RUKATA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may have missed