16 avril 2021

NOTABILITECD

VOTRE SITE D'INFOS EN LIGNE

Ma conversion à Jésus-Christ.

11 min read

J’ai donné ma vie à Christ à l’âge de 8 ans à l’occasion de ma première communion. Ma décision était toute personnelle et je ne me souviens pas qu’un homme m’ait demandé de consacrer ma vie à Jésus-Christ. Seul dans une chambre de la maison paternelle, j’ai dit à Jésus :<br>Seigneur je te donne ma vie et à partir d’aujourd’hui, je ne veux plus pécher. Après quoi je suis sorti dire à ma grande sœur la décision que je venais de prendre. Je ne savais rien de la ‘décision personnelle de suivre Christ’. J’avais compris la démarche évangélique avec le peu que je suivais toutes les semaines à l’église catholique Saint-Jacques de Bangang. Par la suite j’ai servi à l’autel continuellement jusqu’à l’âge de 11 ans, pendant les messes de l’école et les messes du dimanche dans cette même mission. Mon éloignement de Dieu.

De 11 ans à 20 ans, je vais peu à l’église, choqué par la légèreté des chrétiens vis-à-vis du respect de la Parole de Dieu. Le glas est sonné quand dans une église catholique de Biyem-assi, à Yaoundé, j’entends le prêtre déclarer ouvertement :
Faites ce que je vous dis de faire, mais ne faites pas ce que je fais. C’est la dernière fois que j’ai été à l’église catholique comme membre. J’avais donné ma vie à Christ, mais n’avais eu personne pour encadrer mon affermissement. Après cet incident, j’ai commencé à considérer le culte dans d’autres assemblées comme une alternative. Déjà ; j’ai fait le collège protestant Johnston en classe de 5e et je puis dire avoir été marqué par la simplicité de leurs cultes et par la chorale de l’école.

La pratique du Hatha-yoga et le retour à la foi. En 1992, je suis entré dans un club de Hatha yoga (Les séances d’exercices gymniques se tenaient à l’Ecole Polytechnique à Melen). J’étais alors étudiant à l’Université de Yaoundé. Après 6 mois, c’était l’initiation à la méditation transcendantale. Ceci eut lieu à Biyem-Assi, près du Lycée. L’année d’après, je rencontre à Bamako des frères qui vivent la pureté chrétienne (Je suis allé au Mali pour la suite des études). Suite à une exhortation d’un ami (Jules), je me consacre à nouveau à Jésus-Christ. Tous mes livres sur le Nouvel Age sont brûlés.

C’est le décollage. Ma croissance spirituelle a dès lors été régulière. Pendant deux à trois semaines, je fréquente l’église évangélique de Bamako-Coura. Suite à une invitation aux Assemblées de Dieu, je constate qu’ils ont un plus grand intérêt pour l’adoration et le respect de la Parole. Après un temps d’examen critique (2 semaines), je me suis résolu à y retourner. C’est là que j’ai prospéré dans la foi jusqu’à ce jour. Je rends témoignage devant Dieu que les Assemblées de Dieu du Mali ont une soif pure dans les choses de Dieu et je sais que Dieu les satisfait et les satisfera encore. Ils savent aimer et prier pour le pardon des coupables. Ils savent persévérer dans l’adversité. De 1994 à 2011, j’ai vécu les plus belles expériences chrétiennes dans la chorale, dans les cultes, dans la jeunesse, dans l’enseignement de la Parole aux côtés de serviteurs (pasteurs, missionnaires et simples laïcs) formidables. L’étape qui allait suivre a conduit à une élévation inattendue.

La persécution et la nécessité de la saine doctrine. Suite à une sérieuse persécution qui a duré plus de deux ans, je me suis rendu compte que le manque de suivi après ma conversion à 8 ans n’a pas été sans conséquences. Pendant les deux ans, je fais face aux cauchemars, aux rejets, aux accusations, aux voix invisibles me parlant, aux hallucinations visuelles, à des appels de retour à l’église catholique, à des appels de retour au culte des ancêtres, à des appels à reconsidérer les vertus des sciences orientales. De Septembre 2011 à Novembre 2013, j’ai traversé des turbulences.

Chers frères en Christ, mon zèle était disputé à mon insu. Etant en Christ dès mes 8 ans, je devais demeurer en Christ et sécuriser ma dignité princière par une doctrine saine. De 8 ans à 20 ans, il y a eu le service à l’église catholique, il y a eu la cérémonie traditionnelle des jumeaux (je suis bamiléké), il y a eu l’initiation au Hatha yoga et à la méditation transcendantale (dans ce lieu, nous chantions ‘Babanam Kevalam’ et des mantras qui exaltaient Bouddha !). Pitié vous allez me dire. Oui mes frères et sœurs, pitié de moi, si seulement j’avais su ! J’ai été traumatisé par des cauchemars au point où dormir devenait un défi. Dans les rêves, ‘l’image de moi’ se retrouvai esclave et dominé par l’église catholique. Je me demandai sans cesse : ‘mais qu’ai-je encore affaire avec cette église ? Je ‘me’ voyais esclave des hindous ? Mais comment ? Les esprits ancestraux semblaient avoir des droits sur ‘moi’ ! S’il vous plaît, toute cette souffrance faisait la joie de mes ennemis franc-maçon et rosicruciens, marabouts et sorciers ! De Bamako à Ségou, de Ségou à Koutiala, de Koutiala à Bamako, de Bamako à Douala, de Douala à Mbouda, etc., de ville en ville, de village en village, ma vie était devenue ‘harcèlements spirituels’ et la paix était devenue une quête sans issue’.

Ma guérison spirituelle.

Après plus de 12 mois de tourments incessants, de tiraillements oppressants, de confusions mentales en nombre même dans les églises (car j’allai d’église en église chercher la solution à mon problème (y incluse les églises catholiques), la grâce de Dieu a guidé un pasteur à me conseiller par la radio disant: (Je transcris l’idée). Si votre vie est devenue confusion au point où ne comprenez plus rien de votre vie, vous cherchez et vous constatez que ça ne vas pas, vous semblez avoir perdu la direction de votre vie : sachez que vous êtes sous attaque de la sorcellerie ; tenez vous en Christ, dans sa Parole. Persévérez sans vous laisser distraire et votre délivrance sera immédiate.

Wouaouh ! C’est ce qui s’est passé. Aussitôt, je me suis mis en prière avec une résolution ferme que ces paroles sont un message de Dieu pour moi. Etant déjà un habitué avant 2011 de la prière et de la méditation de la Parole de Dieu, la réconciliation avec Dieu a été rapide. Dès lors ma guérison a été progressive et effective. Premièrement, la paix de Dieu qui surpasse toute intelligence a gagné mon cœur. La réception de ce message suscita en moi la confiance que j’allais survivre à ma détresse car la mort était déjà une issue admise. Avant cet événement, je priais comme si chaque instant était le dernier.

La deuxième étape a eu lieu quand un autre pasteur toujours à travers la radio, a déclaré quelques mois plus tard : (Je transcris l’idée).
Il ya un chrétien que j’ai rencontré, il était comme un zombie, simplement parce qu’il refusait de pardonner à ses ennemis. Il portait en lui la tristesse et son visage ne vous donnait aucune envie de vous approcher de lui… Au lieu d’être lumière, vous ne voyiez en lui que ténèbres…

Ma parfaite guérison était annoncée. Jusque là, j’avais prié pour mes ennemis. Mais dans l’inconscient, j’espérai que Dieu leur donne une leçon exemplaire. Car en fait, les agents du diable listés plus haut avaient été contactés par mes ennemis (amis tournés en ennemis) pour explorer ma vie et voir quels sont les moyens par lesquels ils pourraient enfin me causer du mal. Il fallait prier sincèrement pour eux, prier afin que Dieu leur pardonne le tort qu’ils m’ont causé, pour l’organisation de la persécution qu’ils ont soutenu. Je l’ai fait et même je les ai contactés pour les saluer. Avant cette étape, j’avais perdu le sourire depuis le début de la persécution, étonné que l’entourage que j’avais tant aimé et servi (à l’église, au quartier et au travail) se fût retourné contre moi sans aucune raison. Le pardon et la prière pour eux ôta un poids de mon cœur et la joie de vivre, de servir Dieu et de relancer mes projets fit son retour. La volonté de faire le bien revint aussi car j’étais devenu méfiant et refroidi quant à la gentillesse chrétienne. La guérison est parfaite à la date de ce jour. Elle a eu lieu à Douala au Cameroun où je réside en ce moment. Nouveau à Douala, ce n’est qu’après bien de souffrances que je retrouvai l’église des Assemblées de Dieu.

Actions de grâce pour la guérison.
Mes remerciements au pasteur Israël et au pasteur Jérémie Nembot pour les deux messages respectivement. Toute la gloire à Jésus-Christ qui les a utilisés pour tel ministère en ma faveur. Toutes mes remerciements à la Radio Bonne Nouvelle (99.6 FM à Douala et environ). qui j’espère trouvera dans ce blog des ressources pour aider la multitude comme ils le font tous les jours. Que Dieu les soutienne constamment. Tous mes remerciements à tous ceux des Assemblées de Dieu ou d’autres assemblées chrétiennes qui ont prié pour moi sans se lasser et qui m’ont soutenu et par leur patience, et par leurs visites, et par leurs dons. Puisse l’Eternel les bénir abondamment. Tous mes remerciements à ma famille qui m’a recueilli, soutenu et supporté pendant toute la tribulation. Puisse Dieu les consoler par Ses œuvres merveilleuses. Merci à tous ceux qui m’ont appelé, écrit et consolé du Mali et d’ailleurs sans regards aux calomnies et médisances ; ma victoire est aussi la leur.

Evaluation de la guérison.

Avant la délivrance par les messages radiophoniques, je passais les journées à la maison, dans la chambre. Quand je m’asseyais devant la télévision, mon esprit était harcelé par chacune des images ; quand je sortais de la maison, ma vue et ma pensée étaient harcelées par toute scène se présentant à moi, même le simple jeu des enfants, même les simples klaxons des véhicules. En campagne ou dans la brousse, j’avais un peu de répit ; cependant, il fallait faire face à la vie sociale, il fallait rétablir une vie sociale digne d’enfant de Dieu. Il fallait éviter la recherche de l’austérité des ascètes solitaires car non biblique à notre avis. Après tout, le chrétien vit pour servir les hommes et non pour s’isoler ! Le pardon à mes ennemis et la prière fervente pour la faveur de Dieu sur eux (et sur ceux des amis qui ont tourné en ennemis) a déclenché la compréhension de leur apparent succès.

Le fidèle de Jésus-Christ doit demeurer en Lui. En Christ, nous sommes une nouvelle création (2Corinthiens 5:17) et vainqueur avec Christ sur le monde et sur le diable, à condition de demeurer en Christ. Mon esprit étant libéré, l’Esprit de Dieu m’a accordé de comprendre que je devais demander pardon à Dieu pour le retour aux pratiques religieuses et païennes qui ne l’honorent pas. Si vous avez lu le témoignage du pasteur Jonas, vous comprenez le fond de l’église catholique (gouvernée par la magie sainte). Si vous avez lu le discours sur le culte des ancêtres, vous comprenez que je n’avais rien à faire avec une cérémonie de sortie des jumeaux (nous avons un message en préparation à ce sujet), ce n’est pas par le Saint-Esprit que l’autorité traditionnelle opère les rituels de sortie des jumeaux, de la mané (magne) et de tané (tagne) [(mané = mère de jumeaux et tané = père de jumeaux)]. L’initiation au Yoga et à la méditation transcendantale s’accompagne d’une incorporation du sujet par un esprit Hindou (à cette occasion, un nom nouveau est donné). Dans mon cas, l’initiation n’avait pas réussi et je n’avais reçu aucun nom. Elle devait être reprise mais je cessai d’aller aux réunions. J’ai été harcelé par des esprits hindous cependant.

Le salut de Dieu est en Jésus-Christ.
Le thème constant dans les tourments était : ‘il y a d’autres chemins qui mènent à Dieu, si tu ne retournes pas à nous [‘nous’ était tantôt l’église catholique, tantôt les traditions ancestrales, tantôt les croyances orientales telles la réincarnation, le nirvana, etc.], tu es perdu à jamais ’ ; ‘il y a d’autres chemins qui conduisent à la vie éternelle’. Gloire à Jésus, je devais et je dois rester avec le Christ-Jésus et c’est bien en Lui que je trouve la force de dénoncer les imposteurs spirituels dans ce blog. Il a payé le prix de mon rachat, de ma rédemption et aucune autre autorité spirituelle ne peut Lui disputer mon âme. Je dois simplement vivre en lui dans le respect quotidien de Sa Parole. La force du chrétien réside dans le respect des Ecritures.

Pendant ces longues années d’errances loin de la pureté évangélique, Dieu m’a aimé cependant. Sa miséricorde a veillé sur moi et je puis proclamer haut et fort que la victoire du chrétien sur les ténèbres est gouvernée et consolidée par la saine doctrine. Je puis vous annoncer que demeurer en Christ vous rend invincible et à toujours vainqueur devant l’ennemi. Voilà la raison d’être de ce blog et de notre livre ‘Lettre au Prince de Dieu’. Si vous êtes chrétien, vous êtes un prince de Dieu. Si vous demeurez en Christ et dans Sa Parole, vous êtes un éternel vainqueur ici bas et pour l’éternité. Le faisant, vous êtes en communion avec le Père et le Fils : «Jésus lui répondit : Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, et mon Père l’aimera ; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui. Celui qui ne m’aime pas ne garde point mes paroles. Et la parole que vous entendez n’est pas de moi, mais du Père qui m’a envoyé. » ((Jean 14:23-24) ; Lire aussi tout le chapitre 15 de l’évangile selon Jean1 ainsi que la première épître de Jean). Ne donnez aucune raison à Satan de vous accuser devant le trône de Dieu. Et si vous vous êtes éloignés pendant un temps comme ce fut le cas pour moi, demandez sincèrement pardon, qu’ainsi le pardon du Christ votre Avocat auprès de Dieu vous dégage de tout prétexte du diable (Ephésiens 4:27).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Creats by by EVOLUDIA ASBL.