27 janvier 2021

NOTABILITECD

VOTRE SITE D'INFOS EN LIGNE

Modalités d’opérationnalisation de l’Union Sacrée: Une rencontre entre Katumbi, Bemba et Tshisekedi prévue cette semaine

2 min read

Après la fin de la coalition au pouvoir, le président de la République, Félix Tshisekedi, avait tenu son discours sur l’état de la nation. Il avait annoncé notamment la formation d’un nouveau Gouvernement “d’union sacrée”.

D’après le bruit du couloir, les modalités d’opérationnalitions de cette Union seront définies au courant de cette semaine.

Pour ce faire, une rencontre entre Moïse katumbi, président d’Ensemble pour la République, Jean-Pierre Bemba, leader du Mouvement de libération du Congo ( MLC), et le président de la République Félix Tshisekedi est prévue sauf imprévu cette semaine à Kinshasa.

La source qui livre l’information à 24H.CD précise que Moïse katumbi et Jean-Pierre Bemba, sont déjà arrivés à Kinshasa ce samedi 26 décembre dans la matinée pour 24 heures.

Le président de la République Félix Tshisekedi, en pleine crise avec le camp de son prédécesseur Joseph Kabila, avait échangé avec Jean-Pierre Bemba, première personnalité politique qui s’était rendu aux “consultations nationales”.

Quand au président d’ Ensemble pour la République, Moïse katumbi, il s’était entretenu avec le Chef de l’Etat en deux temps. D’abord en présence de toute sa délégation composée des cadres de son parti notamment Dieudonné Bolengetenge, Christian Mwando, Salomon Kalonda, Christophe Lutundula, Olivier Kamitatu, José Endunduo et Francis Kalombo, et par la suite en aparté de plus d’une heure.

Devant la presse, l’ancien gouverneur de l’ex province de Katanga s’était refusé de dévoiler le contenu de ses échanges avec Tshisekedi.

Les consultations initiées par le chef de l’État Félix Tshisekedi, visait à créer une “Union sacrée de la nation”, face à la persistance des tensions au sein de la coalition au pouvoir.

L’ancien opposant Tshisekedi gouverne jusque-là en coalition avec le Front commun pour le Congo (FCC) la plate-forme politique de son prédécesseur Kabila, avec qui il a signé un accord politique après son investiture le 24 janvier 2019.

Dans les jours qui viennent, ce Gouvernement pourrait être reconfiguré d’autant plus que le Président de la République avait annoncé la nomination d’un Informateur chargé d’identifier une nouvelle majorité afin de mettre fin aux blocages entre sa plateforme politique et le FCC de son prédécesseur Joseph Kabila.
24H.cd /Notabilitecd

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Creats by by EVOLUDIA ASBL.