4 mars 2021

NOTABILITECD

VOTRE SITE D'INFOS EN LIGNE

Procès 100 jours en appel : l’ACVDP plaide pour la protection des témoins

2 min read

Le procès en appel du programme des 100 jours initié par le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi va débuter le lundi 15 février 2021, après plusieurs reports.

A ce sujet, après avoir monitoré et documenté ce procès au niveau de la première instance, l’Action contre les violations des droits des personnes vulnérables (ACVDP), une Asbl humanitaire qui milite pour la promotion des droits des vulnérables, plaide de nouveau pour la protection des témoins qui seront, de nouveau, invités pour faire leurs dépositions lors des audiences, conformément aux instruments juridiques des droits de l’homme tant nationaux qu’internationaux ratifiés par la République démocratique du Congo.

Le président national de cette ONG, Crispin Kobolongo Kongunde l’a rappelé samedi à Ouraganfm.cd. Il a précisé que ce plaidoyer s’inscrit dans le cadre de ses activités de promotion et de protection des droits de l’homme qui ont pour finalité le respect des droits humains et l’équité de la justice lors du déroulement d’un procès équitable.

Par ailleurs, l’Action contre les violations des droits des personnes vulnérables,(ACVDP), fait observer que lors de ce procès au premier degré, certains témoins dont Ngongo Salumu, directeur général ad intérim de la Direction générale de contrôle de passation des marchés publics « DGCMP », Kilangalanga du ministère des Affaires foncières, Division de Ngaliema, ont été victimes de toutes sortes de menaces de la part des personnes non autrement identifiées, en violation de l’article 12 de la Constitution qui stipule que : « tous les Congolais sont égaux devant la loi et ont droit à une égale protection des lois » et aussi de l’article 16.

C’est pourquoi, tenant compte de ce fait, l’ACVDP, en prévision de la poursuite du procès en appel le 15 février prochain, appelle à la protection des personnes qui seront invitées pour faire leurs dépositions.

Lors du procès Kamerhe, l’ancien directeur de cabinet du chef de l’État, d’autres personnes impliquées pour détournement de deniers publics avaient été condamnés à des lourdes peines. 

Alexis Emba

OURAGAN FM/NOTABILITECD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Creats by by EVOLUDIA ASBL.