16 avril 2021

NOTABILITECD

VOTRE SITE D'INFOS EN LIGNE

RDC : Bahati demande pardon à l’Église catholique pour les insultes visant les prélats

3 min read

Le président du Sénat, Modeste Bahati a reconnu la part de responsabilité des catholiques dans la situation actuelle du pays. C’était au cours du catéchèse initié par le caucus de députés catholiques Ave Maria à la paroisse Saint Raphaël.psx 20210327 184036Le speaker du Sénat a témoigne que la plupart des postes de responsabilité au pays, sont occupés par les catholiques et, par conséquent, l’Eglise catholique, à travers ses représentants, a une part de responsabilité dans la situation actuelle du pays. Au nom de tous ceux qui ont offensé les chefs de l’Église catholique, Modeste Bahati Lukwebo a demandé pardon, tout en invitant l’assistance à éviter la guerre des religions.psx 20210327 184011« Nous reconnaissons que nous avons beaucoup fait du mal à notre pays, à notre peuple. Il fallait que nous puissions nous repentir collectivement et individuellement. Ceci doit être pris au sérieux pourquoi je l’ai dit parce que souvent, nous sommes enclins à donner des leçons mais dans notre agir, nous faisons juste le contraire de ce qu’on attend de nous. Nous, chrétiens catholiques, occupons la plupart des postes de responsabilité. En termes de statistiques, nous pouvons dire que nous conduisons les institutions de la République à 70%, nous sommes dans les entreprises publiques privées, nous sommes dans le monde des affaires, nous sommes dans les associations de la société civile mais pouvons-nous aujourd’hui dire que nous sommes fiers du travail que nous avons fait ? », a lâché Bahati.psx 20210327 184101Au sujet de la reconnaissance par Modeste Bahati sur la responsabilité de la classe dirigeante en rapport avec la situation actuelle du pays, le cardinal Ambongo a réagi en ces termes :«Je le félicite pour son analyse objective de la réalité. Moi, je peux dire que nous comme chrétien, chrétien catholique dans ce pays, nous avons failli. La foi a fonctionné pour nous tout simplement comme de l’eau qu’on verse sur le dos de canard et ça ne nous a jamais transformés. Il est venu le moment pour que la foi devienne source d’actions pour nous catholiques, or un catholique c’est un homme qui agit d’abord par amour pour Dieu et par amour pour ses frères».psx 20210327 183944Face aux différentes attaques subies lorsqu’ils émettent des points de vue sur des sujets politiques, Mgr Fridolin Ambongo estime que le peuple congolais est très reconnaissant vis-à-vis de l’Église catholique, vis-à-vis de la Cenco et qu’il ne fallait pas accorder trop d’attention à ces groupes des personnes manipulées.«Il n’y a pas de critiques contre le cardinal, ni contre la Cenco, ni contre l’Eglise. Dans la société, nous savons très bien que le peuple congolais est très reconnaissant vis-à-vis de l’Église catholique, vis-à-vis de la Cenco. Ne donnez pas trop d’importances à ce groupe que nous connaissons très bien parfois c’est un groupe des voyous manipulés par un certain milieu politique. Ça ne nous dérange absolument pas. Ce qui m’attriste moi comme pasteur de cette grande Église du Congo et Kinshasa, ce n’est pas seulement des voyous qui insultent l’Église catholique mais parfois, ce sont des intellectuels, des grands responsables, très haut placés au sommet de l’État parfois. Ce ne sont pas des enfants qui nous insultent. Quand les insultes viennent des enfants, ça n’a pas des conséquences mais de fois ce sont des adultes même au cheveux blancs de qui nous attendons plus la sagesse, la maîtrise de soi, le bon exemple à donner aux enfants qui se livrent dans cette culture de médiocrité, cette culture d’insultes», a-t-il conclu.Saint Hervé M’Buy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Creats by by EVOLUDIA ASBL.