24 janvier 2021

NOTABILITECD

VOTRE SITE D'INFOS EN LIGNE

RDC-Beni : la lutte pour la reconquête de Madina a permis la neutralisation de 40 combattants ADF, d’après l’armée

2 min read

En rappel, sous le commandement du général Shiko Tshitambwe qui est le Commandant de l’Axe Nord le célèbre camp Madina a été repris par les FARDC ce jeudi 9 janvier 202.

Les Forces armées de la RDC ont fait ce samedi 11 janvier un bilan des combats qui ont conduit à la reconquête de Madina, l’un des principaux bastions des combattants d’Allied Democratic Forces (ADF) dans la région de Beni, dans l’est du pays. D’après l’armée, 40 combattants ont été tués et des armes récupérées.

Plusieurs leaders de la rébellion ont aussi été appréhendés, dont l’ancien bras droit de Djamil Mukulu, ancien chef de l’ADF actuellement en détention en Ouganda.

« Votre armée a fait des sacrifices pour qu’aujourd’hui on parle de la conquête de Madina, de Mapobu et la rivière Liva (…) du côté de l’ennemi, sur cet axe on a neutralisé 40 ADF vus et parmi les cadavres vus il y a 5 leaders dont monsieur Kambale Atshubola qui fut secrétaire particulier de Djamil Mukulu, il est originaire de la localité de Mayimoya. Les capturés sont au nombre de 3, nous avons récupéré sur cet axe sur l’ennemi 5 PKM, 21 armes du type AK 47, 1 arme RPJ 7, 5 bombes artisanales. Il y a aussi des Corans et des flèches. », a déclaré le Major Mak Hazukay, porte-parole des opérations Sokola1.

La bataille pour la reprise de Madina aura duré trois mois affirme l’officier. Cette durée s’explique selon lui, par les difficultés d’axe aux zones de combats suite à l’activisme des miliciens locaux Mai-Mai, qui rendraient « les tâches lourdes ».

Ce n’est pas la première fois que la position de Madina soit reprise par l’armée. Elle avait été déjà conquise à l’époque du général-Major Jean Lucien Bauma Ambamba et reprise par les ADF il y a environ un an.

Au lendemain de cette victoire, le chef de l’Etat Félix Tshisekedi a rassuré les membres du Gouvernement et l’ensemble du peuple congolais, de sa détermination à poursuivre les actions de pacification de tout l’Est du Pays, notamment dans Beni, Butembo, l’Ituri, le Haut et Moyen Plateaux de Minembwe ainsi qu’à Uvira. Il l’a dit au cours de la 17ème Réunion du Conseil des Ministres vendredi.

Pour sa part, l’Asbl Centre d’étude pour la promotion de la paix, de la démocratie et les droits de l’homme (CEPADHO) basée à Beni appelle les forces armées congolaises à la « prudence » et à éviter le « triomphalisme » dans les combats.

Notabilitecd

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may have missed