7 mars 2021

NOTABILITECD

VOTRE SITE D'INFOS EN LIGNE

RDC: La jeunesse de CACH attend la démission de Mabunda à la prochaine rentrée parlementaire

2 min read

La jeunesse de Cap pour le changement, la plateforme regroupant UDPS et UNC, a, ce samedi 25 janvier,  au cours de sa cérémonie d’échange des voeux avec leurs élus nationaux, demandé à Jeanine Mabunda de démissionner de ses fonctions de Présidente de l’Assemblée nationale.

La jeunesse de CACH note que le discours de Jeanine Mabunda à l’endroit  du Chef de l’État ne serait qu’une consigne à  peine voilée du PPRD. Ces jeunes estiment dans leur déclaration que Jeanine Mabunda devrait observer le devoir de réserve et non s’en prendre au Chef de l’État. 

« La jeunesse de la coalition CACH exige la démission de Madame Jeanine Mabunda au poste du Président de l’Assemblée nationale atteinte à  l’honneur du Président de la République,  Chef de l’État,  Ceci,  dès la rentrée parlementaire prochaine “, dit la déclaration de la jeunesse de CACH,  lue par Mubenga Kayembe,  cadre de la ligue des jeunes UDPS-TSHISEKEDI. 

Et d’ajouter :

” à défaut de quoi,  nous demandons au Président de la République de dissoudre purement et simplement l’Assemblée nationale.

Pour sa part, Léon Mubikayi, président du groupe parlementaire CACH, a également condamné les propos de Mabunda et promet de continuer avec les actions dès la rentrée parlementaire de Mars 2020.

“Nous commençons à nous rendre compte qu’il y a des gens qui sont instrumentalisés pour mettre des bâtons dans les roues du Chef de l’État. Ils vont même jusqu’à débattre des propos du Président de la République, et ce n’est pas la première fois. Il y a eu un débat en plénière qui a été instrumentalisé par la même présidente de l’Assemblée nationale. Nous nous rendons compte qu’elle-même est instrumentalisée. Ça  ne se fait jamais. Elle a fait cette déclaration qu’elle ne pouvait jamais faire. Il y a 22 ans,  personnes ne pouvait tenir pareils propos à  l’endroit du Chef de l’État.  Nous voulons lui demander d’arrêter, Ce qu’elle fait n’est pas correct. Vous savez que le Chef de l’État n’est pas redevable devant le parlement. Ça ne s’arrête pas là,  à la rentrée parlementaire,  nous allons continuer  les actions”, a déclaré le député Léon Mubikayi,  président du groupe parlementaire cap pour le changement (Cach)  à  cette cérémonie d’échange des voeux.

ACTUALITECD/NOTABILITECD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may have missed