16 avril 2021

NOTABILITECD

VOTRE SITE D'INFOS EN LIGNE

RDC: Le dernier plan de neutralisation des Adf et de la fin de la guerre dans l’Est proposé à Félix Tshisekedi

2 min read

Au moins 158 civils ont été tués en mars 2021, par des rebelles ougandais de forces démocratiques alliées (ADF), dans la région de Beni dans l’Est du Pays, selon l’ONG CEPHADO.

Le lundi 5 Avril 2021, 14 autres corps tués atrocement par des rebelles ougandais ADF ont été ramassés près de Mamove, à plus d’une vingtaine des kilomètres d’Oicha, chef-lieu du territoire de Beni.Selon les sources de la société civile du Nord-Kivu, des centaines des personnes ont été tuées, depuis 2014, dans la région malgré les opérations militaires menées conjointement entre les forces armées de la république démocratique du Congo ( FARDC) et la brigade d’intervention de la Monusco. Maître Philémon Ndambi wa Ndambi, cadre du MLC Beni parle de l’incapacité et de l’incompétence du gouvernement à mettre un terme à la guerre dans la région. Pour lui, il est inacceptable que des rebelles continuent à défier l’Etat Congolais, qui a tous les moyens conséquents pour éradiquer ce fléau qui gangrène dans la région.

Au regard de la poursuite à répétition des tueries des civils, il invite le Président de la République, Félix Tshisekedi à déclarer « la guerre sur toute l’étendue du pays » , selon l’article 86 de la constitution Congolaise. La conséquence de cette mesure, toutes les autorités civiles seront remplacées par des militaires, selon la loi fondamentale de la RDC.« A en croire toutes les révélations faites par le maire suspendu de Beni, Nyonyi Bwanakawa et celles du président de l’Assemblée nationale, Mboso, qui pointent les Politiciens comme ceux qui soutiennent la guerre à Beni, nous pensons qu’on peut écarter les politiciens de la gestion de cette question pour qu’on laisse les militaires bien faire leur travail pour que chaque militaire puisse se sentir que nous sommes en guerre. » estime-t-il. Et poursuit, « cela demande la volonté du chef de l’État parce qu’il doit déclarer non seulement la guerre en région de Beni mais également sur l’ensemble du pays conformément à l’article 86 de la constitution. Je pense que cette option pourra aider toute la nation dans le sens d’éradiquer la guerre chez nous. C’est la république qui est en danger » a-t-il expliqué en affirmant que seule l’institution de la cour opérationnelle du Nord-Kivu ne peut rien résoudre dans la région.

Depuis le lundi dernier, les activités socio-économiques et scolaires sont paralysées à Beni suite à l’appel des mouvements citoyens et groupes de pression, qui réclament le départ de la Monusco dont les actions sont peu reluisantes dans la sécurisation de la population.

JEK/Notabiliterdc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Creats by by EVOLUDIA ASBL.