25 janvier 2021

NOTABILITECD

VOTRE SITE D'INFOS EN LIGNE

RDC: Le FCC décide de demander pardon à Kabila et à Shadary pour sa défaite électorale à la présidentielle du 30 décembre 2018

2 min read

C’est l’une des recommandations issues des travaux de cette plateforme tenus à Mbuela Lodge sous la direction du professeur Néhémie Mwilanya.
Au total, 14 recommandations ont été émises essentiellement autour de la structuration du FCC, les réformes électorales, la relance de la diplomatie étrangère, la collaboration avec l’église catholique, etc.
Dans le volet électoral, le FCC de Joseph Kabila a, une fois de plus, reconnue son échec à la présidentielle du 30 décembre 2018. Une manière de dire que la question de la vérité des urnes évoquées par les partisans de Joseph Kabila et ceux de Martin Fayulu de manière régulière demeure utopique.
Néanmoins, le FCC a levé l’option, comme vous pouvez bien le lire ci-dessous au point 7, de faire un mea-culpa au Sénateur à vie Joseph Kabila mais aussi à Emmanuel Ramazani Shadary «du fait de non-atteinte de l’objectif de remporter l’élection présidentielle».
En voici le contenu de ces recommandations :
1. Engager des réformes électorales notamment sur la loi électorale, le système électoral et le mode de scrutin ;
2. Poursuivre le débat sur l’amélioration du seuil électoral pour assainir le jeu électoral ;
3. Revoir la loi sur les partis politiques pour l’adapter aux réformes électorales et à l’objectif de réduire la prolifération des partis politiques ;
4. Réduire la caution électorale et construire un véritable bloc de centre gauche pouvant évoluer dans le temps et au regard des réformes institutionnelles, amener à l’éclosion d’un grand parti politique ou à défaut d’un grand regroupement politique ;
5. Discuter et parfaire le processus participatif et le timing de désignation du candidat président de la République ;
6. Permettre aux candidats du FCC des législatives de descendre beaucoup plus tôt dans les circonscriptions électorales ;
7. Demander pardon à l’autorité morale et au candidat à la présidentielle Emmanuel Ramazani Shadary du fait de non-atteinte de l’objectif de remporter l’élection présidentielle ;
8. Ouvrir le débat sur le cycle électoral et la probabilité de l’organisation des scrutins combinés ou séparés ;
9. Ne pas céder à un éconimisme pure et assumer des choix orientés vers les besoins de la population ;
10. Structurer le Front Commun pour le Congo afin d’assurer son fonctionnement efficient ;
11. Mettre sur pied une commission pour retracer les fonds et matériels mis à la disposition du candidat du FCC à la présidentielle ;
12. Travailler pour se rapprocher davantage du monde religieux, particulièrement de l’église catholique ;
13. Identifier les communicateurs crédibles ainsi que les personnes bien spécifiées pour descendre dans les circonscriptions électorales ;
14. Prendre des initiatives pour relancer les contacts diplomatiques avec les partenaires de la RDC.

Avec Liberté Plus

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may have missed