1 mars 2021

NOTABILITECD

VOTRE SITE D'INFOS EN LIGNE

RDC : les dépenses de la Primature chiffrées à 3,4 millions USD pour le seul mois de juillet 2020, soit un taux de dépassement de 180% par rapport aux prévisions du PEB

2 min read

Le niveau des dépenses de la Primature sont estimées à 30 425 074 333 FC à fin juillet 2020 contre 23 597 450 087 FC à fin juin 2020, selon les données fournies par la Direction générale des politiques et programmation budgétaire.

Il en découle que la Primature a dépensé pour le seul mois de juillet 6 827 624 246 FC (3,413 millions USD). Ce niveau des dépenses de la Primature est supérieur à la moyenne mensuelle de 2 435 688 649 FC (1,217 million USD) prévue par le Plan d’engagement budgétaire (PEB) du troisième trimestre 2020 adopté pourtant par le gouvernement, soit un taux de dépassement de 180,44%.

En effet, le PEB du ministère du Budget pour le troisième trimestre 2020 plafonne à 7 307 065 949 FC (3,653 millions USD) toutes les dépenses de la Primature durant cette période de trois mois (juillet à septembre).

A l’analyse des dépenses du seul mois de juillet 2020 de la Primature, il ressort que 4 521 061 138 FC (2,260 millions USD) ont été dépensés pour le fonctionnement et 2 306 563 108 FC (1,153 million USD) pour les rémunérations.

Les crédits budgétaires alloués à la Primature dans le budget voté et promulgué sont évalués à 83 496 081 409 FC (41,748 millions USD). Mais, ce budget du gouvernement, arrêté à 11 milliards USD, est quasi caduc à cause de la faible mobilisation des recettes.

A (RE) lire: RDC: la présidence de la République a dépensé 17 millions USD pour le seul mois de juillet 2020

Il sied d’indiquer que c’est par souci de réalisme budgétaire que le gouvernement se dote du Plan de trésorerie, établi par le ministère des Finances, et du Plan d’engagement budgétaire, venant du ministère du Budget, pour tenir compte de la conjoncture économique. Dès lors, le gouvernement est appelé à conformer ses dépenses par rapport à ces deux outils qui reflètent la réalité des recettes à mobiliser.

Pendant les sept premiers mois de l’année, le gouvernement a effectué des dépenses à hauteur de 1,982 milliard USD sur des prévisions budgétaires de 5,025 milliards USD, soit un gap de plus de 3 milliards USD. Toute chose restant égal par ailleurs, le gouvernement que dirige Sylvestre Ilunga ne mobilisera même pas 5 milliards USD de budget au cours de cette année 2020. 

Amédée Mwarabu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may have missed