24 janvier 2021

NOTABILITECD

VOTRE SITE D'INFOS EN LIGNE

RDC : Tshisekedi a promis aux militants de l’AFDC-A de rencontrer à nouveau les députés de ce regroupement

2 min read

Les militants de l’Alliance des forces démocratiques du Congo et alliés, aile Bahati Lukwebo (AFDC-A) étaient en sit-in devant la Cité de l’Union Africaine (UA), au Mont-Ngaliema, ce lundi 23 décembre, pour exprimer leur mécontentement au sujet de la paternité de ce regroupement politique, attribuée par l’Assemblée nationale aux dissidents menés par la ministre Néné Nkulu.

Ils ont été reçus par le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, qui a, à en croire Ivon Yamba, coordonnateur  national des Bahatistes, promis de réunir de nouveau les députés nationaux de ce regroupement politique pour dégager une solution.

« Il a été question d’expliquer au chef de l’Etat ce qui se passe au parlement au sujet de la violation des textes légaux de la République à ciel ouvert par le président du Sénat, Monsieur Alexis Thambwe Mwamba, qui a violé l‘article 58 du règlement intérieur du Sénat en le dclarant conforme à la constitution et par Madame Jeanine Mabunda, présidente de l’Assemblée nationale, qui a violé les articles 101 de la constitution et 26 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale en les déclarant conformes à la constitution », a déclaré Ivon Yamba, coordonnateur  national des Bahatistes.

Et d’ajouter :

« Le chef de l’Etat en tant que garant du bon fonctionnement des institutions, nous avons dit qu’il faut lui expliquer et lui faire comprendre ce problème afin qu’il s’implique personnellement. Il est obligé d’appliquer l’article 69, c’est-à-dire mettre fin à une crise artificielle créée par le FCC parce qu’ils savent que le regroupement de Bahati Lukwebo est toujours plus fort que le FCC. Le chef de l’Etat nous a reçu et promis de recevoir de nouveau les députés nationaux pour discuter tout autour du problème afin de trouver une solution à son niveau ».

Le camp Bahati Lukwebo ne décolère pas après que la commission PAJ de l’Assemblée nationale a accordé la paternité du regroupement AFDC-A aux dissidents menés par la ministre Nené Nkulu.

Mercredi, le député Rémy Musungayi, également président par intérim de l’AFDC-A, avait affirmé que la chambre basse du parlement est entrée en conflit avec le ministère de l’Intérieur qui avait reconnu, il y a peu, la paternité dudit regroupement au sénateur Lukwebo.

Avec Actualitecd/Jordan Mayenikini

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may have missed