6 mai 2021

NOTABILITECD

VOTRE SITE D'INFOS EN LIGNE

Sud-Kivu: la DYCOD appelle à la cohésion sociale pour la stabilité et le développement

3 min read

La Dynamique Communautaire pour la Cohésion Sociale et le Développement (DYCOD) appelle les fils et filles du Sud-Kivu à discuter autour de l’avenir de leur province. Pour elle, une analyse contextuelle de la situation actuelle relève que la persistance des conflits, le retard en matière de développement, l’échec de décollage économique et social de la province, l’instabilité politique et institutionnelle découlent d’un manque de cohésion sociale.

Une cohésion sociale qui, insiste-t-on, devrait favoriser l’intégration de tous les Sud-Kivutiens dans le processus de développement de leur province, leur attachement à l’émergence économique et sociale de celle-ci ainsi que leur participation à la construction et réalisation d’un idéal commun, condition nécessaire pour le développement humain durable.

Lire aussi: RDC: DYCOD condamne les discours et messages de haine documentés dans 15 provinces

« La Dynamique Communautaire pour la Cohésion Sociale et le Développement (DYCOD) au travers sa campagne sur l’unité et la Cohésion sociale, campagne menée en collaboration avec le Cadre de Concertation de la Société Civile du Sud-Kivu, a déjà posé les jalons des réflexions plus approfondies sur les causes et les solutions efficaces et durables pour mettre fin à ces conflits en vue d’engager une étape décisive dans le processus de construction de la cohésion et l’unité en province socle de son décollage vers développement durable et inclusif », annonce la DYCOD.

Les fils et filles du Sud-Kivu doivent se parler

Cette campagne, précise le coordonnateur provincial de la DYCOD, vise précisément à impliquer les communautés locales dans le processus de restauration de la cohésion sociale, la promotion d’une culture de paix et le Développement durable au Sud-Kivu, à travers une citoyenneté plus engagée qui respecte les droits humains ; prévient et résout les conflits de manière pacifique et contribue à la création d’un environnement sain et propice pour un développement endogène durable et inclusif. 

« Les leaders du Sud-Kivu de toutes les tendances (politiques, sociaux et ceux du monde des affaires) devraient profiter de la vague et le désir du changement qui prévaut actuellement en République Démocratique du Congo, avec l’avènement de l’Union Sacrée de la Nation pour repenser et réfléchir sur l’avenir et le développement de la province du Sud-Kivu. Il est impératif que tous les fils et les filles du Sud-Kivu, mettant de côté leurs divergences et velléités, se mettent autour d’une table pour discuter de l’avenir de la province. Les leaders du Sud-Kivu de toutes les tendances (politiques, sociaux et ceux du monde des affaires) doivent prouver au peuple Sud-Kivutien et à la face du monde, qu’ils sont suffisamment grands d’esprit pour transcender leurs divergences et velléités et affirmer que les intérêts de la province passent avant tout », insiste Nicolas Kyalangalilwa.

Un nouveau pacte social pour le Sud-Kivu

La Dynamique Communautaire pour la Cohésion Sociale et le Développement (DYCOD), pense qu’à travers cette action, un nouveau pacte social peut être trouvé en vue d’une cohésion sociale provinciale.

« Un nouveau pacte social devrait découler d’une pareille entreprise afin de jeter les jalons d’une Cohésion Sociale et de l’unité provinciale en vue d’un développement durable et inclusif au Sud-Kivu. Les tensions communautaires, frustrations sociales, conflits et méfiances qui prévalent actuellement en province du Sud-Kivu, ne favorisent pas la cohésion sociale et l’unité qui sont les piliers incontournables pour un développement et une émergence de la province », pense Nicolas Kyalangalilwa.

Lire aussi: Sud-Kivu: la DYCOD et le CCPSC sensibilisent les communautés sur le besoin de la cohésion

La Dynamique Communautaire pour la Cohésion Sociale et le Développement (DYCOD) invite donc les fils et les filles du Sud-Kivu à prendre leur destin en main, à travailler pour l’unité et la cohésion et tracer le chemin qui mènera cette province à la prospérité tant désirée.

« C’est la seule voie possible pour sortir la province de ce cycle d’instabilité et de sous-développement », avertit-il.

 Jean-Luc M./Notabiliterdc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Creats by by EVOLUDIA ASBL.