29 octobre 2020

Notabilitecd.info

Votre Magazine d'Infos en ligne

SUD-KIVU: Le fondateur de la fondation KALEHE KWETU, Notable Radjabu RUGISHI SHAMWESI reçu ce samedi par le Gouverneur de la province Théo NGWABIDJE KASI

2 min read
A gauche le gouverneur de la province Théo NGWABIDJE KASI et à droite le notable Radjabu Rugishi Shamwesi fondateur de la fondation Kalehe kwetu

A gauche le gouverneur de la province Théo NGWABIDJE KASI et à droite le notable Radjabu Rugishi Shamwesi fondateur de la fondation Kalehe kwetu

En mission dans la province du Nord Kivu,Théo KASI NGWABIDJE, Gouverneur du Sud Kivu a accordé une audience ce samedi 18 janvier 2020 au président et initiateur de la Fondation Kalehe Kwetu Asbl ”FOKAK”, le Notable Radjabu RUGISHI SHAMWESI, tout s’est passé à l’hôtel ihusi.

Au menu de leur entretien,le Notable Radjabu RUGISHI SHAMWESI a remercié et félicité l’autorité provinciale pour le travail abattu au profit de la population avec une politique de proximité,il a aussi profité de cette occasion pour félicité le commandant de la 33ème, le général-major Akili MUHINDO MUNDOS et les FARDC pour leur patriotisme et la traque des groupes armés étrangers et locaux.

Le chef de l’exécutif Provincial a promis au président de la fondation kalehe kwetu une bonne collaboration entre son Gouvernement et la FOKAK,une structure qui va signer plusieurs contrats avec les investisseurs nationaux et étrangers et cela au profit du Sud Kivu.

Théo KASI NGWABIDJE, Gouverneur du Sud Kivu a à son tour félicité Radjabu RUGISHI SHAMWESI,le président de la FOKAK pour les bienfaits qu’il ne cesse de faire au profit des habitants du territoire de kalehe et d’avoir pris une bonne initiative d’oeuvrer beaucoup plus dans les domaines de l’agriculture et l’élevage,un cheval de bataille pour combattre la pauvreté sous toutes ses formes,mais aussi d’avoir créer l’emploi en engageant les jeunes dynamiques et forts au sein de son entreprise.

Mwami Radjabu RUGISHI SHAMWESI,comme on le surnomme pour son cœur ouvert et sa vision,a promis au Gouverneur du Sud Kivu une bonne collaboration entre son entreprise et le Gouvernement Provincial tout en continuant de travailler au profit de la population toute entière.

CELLCOM DE LA FOKAK SUD-KIVU

Notabilitecd

2 thoughts on “SUD-KIVU: Le fondateur de la fondation KALEHE KWETU, Notable Radjabu RUGISHI SHAMWESI reçu ce samedi par le Gouverneur de la province Théo NGWABIDJE KASI

  1. MOUVEMENT DES SOCIÉTÉS CIVILES DU CONGO en sigle MSCO lancer un appel à tous les congolais patriotique d’user de leurs savoir faire et pouvoir de ne plus tomber dans l’erreur d’hier.

    La souffrance de peuple congolais monte du jour aux jours et que tout est dit de sa potentialité des richesses que le pays regorgent.

    Sur le MSCO sollicite une unité pour indeveloppement durable et fustige des organisations locales qui bloquent les investisseurs dans ce pays.

  2. MOUVEMENT DES SOCIÉTÉS CIVILES DU CONGO
    “” MSCO ONG”
    Arrêté ministériel F92/26362
    +243892510448, +243810062840
    nganitemb3df@gmail.com, msco.sudkivu2016@gmail.com
    __

    _____________________________________________________________
    PETITION SUR LE PROJET DE CENT JOURS DE CHEF DE L’ÉTAT
    ” ORIENTATION DU DOSSIER AU COUR DES COMPTE”
    _____________________________________________________________________________________________
    Transmis copie pour information à:
    – Messiers les Présidents de l’Assemblée Nationale et de SENAT à Kinshasa ;
    – Son Excellence Monsieur le Premier Ministre National à Kinshasa
    – Monsieur le Président de la cour constitutionnelle à Kinshasa
    – Monsieur le Président de la cour Suprême de Kinshasa à Kinshasa
    – Monsieur le Président de la cour des Comptes à Kinshasa
    – Monsieur le Président du Tribunal de Grandes Instances de Gombe à Kinshasa
    – Monsieur le Procureur le Procureur près la cour d’Appel de Matete à Kinshasa
    – Monsieur le Gouverneur de la Province du Sud-Kivu ,
    – MEDIAS ……………..

    À Son Excellence Monsieur le Président de
    la République Démocratique du Congo
    à Kinshasa.

    Nous peuple congolais, toutes tendances confondue, de la société civile, vous adressons la présente pétition, à l’aube vise à avoir éclairage sur le projet des 100 jours de Chef de l’État et pour que cours compte de puisse se jouer son vrai role d’éclairage.

    Notre requête de fond se fonde sur les disposition, des articles 27 de notre constitution qui disposent que: “Tout congolais a le droit d’adresse indiviellement ou collectivement une une pétition à l’autorité publique qui y répond dans les trois mois. Nul ne peut faire l’objet l’incrimination, son quelque forme que ce soit, pour avoir pris pareille initiative(art 27).
    Un constat amère dans la justice congolaise et le régime en place qui nous rassurait que durant son mandat il n’y aura pas des arrestations politiques et arbitraires. Depuis 1960 l’État congolais aurait décroché son indépendance partielle et que tout le peuple congolais devrait jouir de ses droits fondamentaux, libertés, avantages socioéconomiques et que tous les fonds logés à l’étranger des congolais servent plus l’Occident et que l’État congolais a l’obligation d’ouvrir l’œil sur ces richesses logées à l’étranger et en même temps il doit fixer normalement des lois attrayantes pour un bon climat des affaires ici en RDC. Le droit des affaires devrait être respecté pour garantir les opérateurs économiques contre les abus du pouvoir des personnes malveillantes.

    Ce procè devrait être d’une très grande importance pour le peuple congolais car depuis l’accession à sa souveraineté du pays il n’a jamais eu un seul dossier pareil qui poursuit cette catégorie de personnes qui pillent leur pays pour enrichir l’économie des occidentaux mais ce procès change sa forme et devient une récupération politicienne et non un procès d’équité et d’égalité.

    Après une longue étude dans le dossier de 100 jours du Chef de l’Etat, nous constatons que le procès vient de prendre l’allure politique et de haine tribunale au lieu de suivre son parcourt tel que le peuple le souhaitait pour qu’il puisse être édifié par la cour des comptes qui a été la grande absente dans ce procès. La justice congolaise est à côté de la réalité jusque là. Elle a brûlé certaines étapes pour que la vérité n’éclate pas au grand jour, normalement seule la cour des comptes devrait être la première institution à instruire le dossier sur la question de passation de marché de gré à gré et après, le droit administratif devrait examiner pour démontrer l’infraction de droit commun s’il en existe mais nous avons découvert dans ce dossier judiciaire que des conflits d’intérêt tribaux, et de sabotage d’ordre administratif.

    Jusque là, on voit que le ministère publique, la partie civile, le gouvernement en place forment un bloc en s’acharnant sur les personnages non impliqués dans ce dossier et pour que l’infraction soit orientée en droit commun, c’est dans le but de dédouaner les ennemis du peuple congolais et concentrer l’infraction aux innocents. Ce complot est contre l’Etat congolais et son peuple qui sont détournés de la vérité vers une forme politique, ce qui explique que la RDC n’est un État des droits que les congolais s’attendent au grand jour et est loin d’atteine dans cette théorie politicienne. Qu’il fallait que chacun intervenant dans le dossier de 100 jours de Chef de l’Etat et même du régime d’hier devront répondre à ses actes mais aujourd’hui la justice vient de s’éloigner de l’équité, la vérité, l’égalité et de la volonté du peuple. Elle vient d’être tombée dans des erreurs des trafics d’influence, et de justice selective pour permettre l’ancien régime continuer à pèser sur le choix de peuple congolais afin de le transformer en nul.

    Aujourd’hui la justice congolaise dans ces procédures de conduire le débat du procès de 100 jours de Chef de l’Etat vient de nous montrer son posture de là où elle va chutter qui n’est pas notre préférence d’aller dans ce sens mais par contre c’est un complot contre le pays qui a voulu amener Etat vers un changement mais c’est le foutoir.

    Pour éviter des conflits politiques et de ne pas nous amener encore les ennemis du peuple congolais à peser plus sur les institutions du pays et parvenir même à récupérer le bâton de commandement de ce pays et pour que les conflits de d’infériorité, de la jalousie et de la haine, de meurtre et les assassinats inutiles puissent répondre dans ce pays. Ce procès vous permettra d’ouvrir l’oeil patriotique et de ne pas être piégé par qui que ce soit qui vise toujours le sous développement et la l’anarchie de la RDC.

    Ce procès nous confirme en bon et due forme le degré de l’injustice dans la justice congolaise car si la RDC a contracté de marché gré à gré à la société étrangère, il est anormal d’initier un procès sans reproche entre client et fournisseurs pour que la partie puisse se conformer au principe du contrat et que la partie civile doit attendre le résultat escompté pour voir si les closes ont été respectées. Si non, on peut faire une évaluation par des services concernés et après on résilie le contrat par la voie énumérée dans le contrat avec les deux parties contractantes.
    L’Etat congolais a des institutions qui peuvent exécuter certains actes qui seront soumis plutard auprès de la justice mais lorsqu’il a confié les marchés à des entreprises étrangères ce qu’il demontre sa faiblesse et ses insuffisances sur le mode de gestion. Nous constatons tous simplement que l’État congolais n’existe pas et que le pays n’est pas souverain car les occidentaux continuent à nous dicter quoi faire et cela démontre l’immaturité des dirigeants actuels. Si non, nous avons l’obligation de se dépasser des certaines choses et rétablir la paix de tous.

    Nous savons que l’État c’est la continuité et que tout le peuple congolais de la RDC sait bien que le pays est indivisible et que le peuple congolais est égal devant la loi, on attend de bons procès dans une bonne justice et non l’acharnement politique pour construire un État des droits.

    Pour que nous ayons de bonne justice ici en RDCONGO, nous aimerions voir ce dossier du procès de 100 jours du président soit une porte ouverture d’un État de droit et que la justice doit s’éloigner de la politique pour qu’elle puisse prononcer le droit et non de créer les conflits de clivage. En d’autre terme elle doit laisser cette affaire à la cour des comptes.

    Nous souhaiterions que la justice congolaise puisse aussi interpeller tous les politiciens qui ont détournés les fonds des contribuables congolais durant leur mandat de restituer cet argent au pays pour servir le peuple congolais à se donner le courage de retourner les fonds logés à l’étranger qu’ils peuvent être logés dans des banques congolaises et non aux occidentaux qui n’ont jamais voulu que la RDC puisse avoir la paix et que le peuple puisse jouir des leurs richesses. En d’autre terme, jusque quand le congo quittera d’être le champs des occidentaux ? Ces derniers sont facilités par la justice et les dirigeants pour imposer leur deuxième plan de la colonisation en RDC.

    Le peuple congolais a tout simplement besoin d’un État des droits et non des dossiers politiques qui ne font que reculer le pays en arrière et qu’aucun pays au monde n’a placé la politique à la ligne de devant la première ligne mais plutôt d’une politique patriotique, ce n’est qu’en Afrique où la politique est au-dessus de tout, sans se soucier du bien être commun.

    Ici en RDC, on sait que l’arrangement à l’amiable et l’arbre à palabre sont plus grand qu’un dossier judiciaire et la politique. sur ce nous invitons au ministère public de bien jouer son travail qu’il puisse pas se constituer en partie civile mais de lire les lois et de parler les droits. S’il transforme la justice à un lieu de théâtre ça discrédite le pouvoir judiciaire congolais et les institutions du pays d’où il a l’obligation d’abandonner la dimension politique et de construire le pays dans un procès d’équité, d’égalité et de la recherche de la vérité dans toutes ses dimensions. Une justice selective ne peut pas apporter le développement à notre pays mais seulement le chao. Seule la Justice élève une nation dit-on, et c’est quel type de justice? C’est la justice indépendante, distributive , honnête et consciencieuse.

    Nous invitons les autorités et la justice congolaise de ne pas dédouaner les occidentaux à capitaliser leurs projets ici en Afrique à-travers le chao mais de voir comment récupérer tous les fonds des congolais logés dans des banques étrangères et qui ne servent pas le peuple congolais et après le pays et la famille n’auront pas accès à ces comptes après la mort du propriétaire. Le Covid – 19 a prouver à suffisance que les Occidentaux n’ont pas le monopole de la science et que ils sont aussi incapables de prévenir des catastrophes humanitaires et qu’il n’y a pas de raison de toujours tendre la main vers eux pour quémander.

    Nous attendons de ce proçès que la vérité sur l’exécution du programme des 100 jours soit révélée dans les moindres détails par la cour des comptes avec les experts comptables et des finances publiques avec un audit sérieux et un inventaire de toutes les acquisitions, et nous disons non à la chasse aux sorcières et à la recherche des boucs émissaires pour des motifs invoués, nous voulons que la responsabilité de chaque intervenant dans ce programme soit connue pour qu’ on ne fasse pas porter le chapeau à un innocent. Il n’y a pas de justice sans vérité.

    Ce projet de 100 jours pour nous la population a été salutaire s’il n’était pas été interrompu par le procédure judiciaire et la politique de notre pays et devrait être le début du développement de la RDC depuis les années 1960. Nous vous suggérons de laisser ce projet suivre son cours normal et comme il est en pleine exécution la cour des comptes s’en occupera de ce dossiers pour éclairer les communautés et les bénéficiaires directs et de s’éloigner des intérêts politiciens.

    Fait à Bukavu, le 03/06/2020
    Pour le MSCO
    NGANIRWA TEMBEZE David

    Listes des pétitionnaires

    Nom et postnom
    Adresse
    Numéro carte
    Signature

    La première colonne est réservé à l’administration :+243810062840, nganitemb3df@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | conception et design Gilbert Jules