22 janvier 2021

NOTABILITECD

VOTRE SITE D'INFOS EN LIGNE

Sud-Kivu : Yannick NDATABAYE MAGADJU, un leader de la jeunesse congolaise

2 min read

En ce douzième jour du mois d’août, journée internationale consacrée à la jeunesse, je profite de l’occasion pour rappeler à tous les jeunes comme moi d’être des véritables acteurs pour la recherche de la paix, gage de tout développement.

En effet, la communauté internationale reconnait, à travers la résolution 2250 du Conseil de Sécurité adoptée en 2015, que les jeunes, acteurs de changement, sont aussi des acteurs essentiels dans la prévention des conflits et le maintien de la paix. Il y’a donc lieu de réfléchir sur la contribution et l’implication des jeunes en matière de prévention et de transformation des conflits ainsi qu’à l’inclusion, à la justice sociale et à la paix durable.

Le thème pour cette année est “l’engagement des jeunes pour une action mondiale”.

Cela pose une question profonde sur l’impact et le taux d’engagement des jeunes aux niveaux local, national et mondial dans l’enrichissement des institutions, des processus nationaux et multilatéraux.

Le 12 août constitue aussi un moment d’une part, exprimer reconnaissance à l’endroit de ces jeunes femmes et hommes qui se sacrifient nuits et jours, dans des conditions injustes ou extrêmement difficiles, dans la plupart des cas, en vue de l’amélioration des choses, la participation active et positive afin que la jeunesse joue réellement un rôle prépondérant pour l’avenir et l’essor de l’humanité.

D’autre part, cette journée constitue une occasion pour nous de procéder à une rétrospection sans complaisance des actions que nous menons quotidiennement pour nous permettre de porter haut la voix de la jeunesse de manière à être présent à tous les niveaux des secteurs de la vie nationale et internationale, en vue de proposer des réformes structurelles nécessaires, à même de contribuer véritablement l’amélioration des conditions sociales de nos pays mais également réfléchir sur comment permettre plus d’engagement des jeunes dans les mécanismes politiques formels afin d’accroître l’équité des processus politiques en réduisant les déficits démocratiques, dans le but de contribuer à des politiques meilleures et plus durables, et a également une importance symbolique qui peut contribuer davantage à restaurer la confiance dans les institutions publiques.

 Il y a encore beaucoup à faire et la lutte doit continuer son bonhomme de chemin.

C’est donc dans cet esprit que je souhaite bonne journée de la jeunesse à tous les jeunes du monde, de la mère Afrique, de la RDC, du Sud-Kivu, de Bukavu et de mon Kalehe natal.

Yannick NDATABAYE MAGADJU

NOTABILITECD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may have missed