7 mars 2021

NOTABILITECD

VOTRE SITE D'INFOS EN LIGNE

Touché par le soutien populaire, Kamerhe n’a pas cessé de remercier les Congolais à quelques heures de son procès

2 min read

Il a encore émergé en popularité depuis sa condamnation en première instance. Kamerhe qui arbore toujours son costume de pacificateur car, garde la foi en Dieu, le juste juge. Le leader de l’UNC clame davantage son innocence dans l’affaire 100 jours. Une posture qui lui vaut un large soutien à l’interne.

A quelques heures de l’ouverture de son procès en appel, les messes d’action de grâce ont été dites sur toute l’étendue du pays pour implorer la miséricorde divine en faveur de sa libération. 

Depuis le centre hospitalier Nganda où il est interné, l’ancien directeur de cabinet du chef de l’État a remercié, dans un communiqué publié dimanche soir, tous ceux qui se sont intéressés à son sort et sa situation. 

Aux cadres et sympathisants de son parti, à ses alliés en passant par les membres du gouvernement sortant, Vital Kamerhe a exprimé sa gratitude et promis de ne jamais oublier l’acte.

Attaché à sa famille biologique, l’ancien président de l’Assemblée nationale a nommément rendu hommage à son épouse Hamida Chatur Kamerhe pour son soutien inconditionnel et à sa mère, Alphonsine Mwa Nkingi pour son amour incommensurable.

« Mes remerciements vont aussi aux leaders politiques, culturels,  de la société civile, aux autorités coutumières, également aux leaders religieux et serviteurs de Dieu qui ont officié ces cultes dans leurs diocèses, paroisses, églises et temples », a déclaré Kamerhe.

Et d’ajouter : « comme il est écrit dans Matthieu 18, 19-20 : je vous déclare aussi que si deux d’entre vous, sur la terre, s’accordent pour demander quoi que ce soit dans la prière, mon père qui est aux cieux le leur donnera. Car , là où deux ou trois s’assemblent en mon nom, je suis au milieu d’eux ».

Toutefois, à cause de son état de santé,  VK sera valablement représenté ce lundi 15 février 2021 par ses avocats pour le procès en appel dans le dossier de détournement de fonds alloués au programme d’urgence du chef de l’État, Félix Tshisekedi dans son volet « maisons préfabriquées ».

Plein de foi et d’espoir, Kamerhe reste convaincu que la vérité sera dite à l’issue de cette deuxième phase du procès afin qu’il recouvre sa liberté et qu’il soit parmi les siens.

Mputu Patrick-Marche

OURAGAN FM/NOTABILITECD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Creats by by EVOLUDIA ASBL.